#Kulturbook#


La musique du sang

Vergil Ulam est un jeune chercheur travaillant dans une entreprise américaine spécialisée dans les bio-chips, des calculateurs biologiques de la taille d’une cellule. Travailleur acharné et chercheur doué, il est par contre solitaire et peu enclin à s’intégrer à une équipe ou a respecter des consignes. Dans son labo, il a mis secrètement en culture des cellules humaines modifiées, capables de mémoire, de pensée et de sans doute plus. Découvert, il sauvera ses petites créations en se les injectant dans son propre corps…
Ecrit il y a désormais 20 ans, La Musique du Sang pose en premier lieu le problème de l’éthique dans le milieu de la recherche génétique : la description des laboratoires de Génétron (forteresse de béton gardée), les intérêts militaires et économiques dans ces recherches et la simple évocation de la manipulation du vivant donne à ce livre une portée visionnaire qui semble se réaliser aujourd’hui (la séquençage du génome va peut-être devenir une propriété privée, la dépose de brevets sur nos propres gènes, la question de la bio-éthique en général, des fabuleuses possibilités que pourraient offrir ces recherches…et des catastrophes encore pires).

Un ouvrage de science-fiction ou le mot ‘science’ n’est pas là pour faire joli. D’ailleurs au début les profanes ont intérêt à s’accrocher tellement le sujet est pointu et maîtrisé par son auteur. J’ai d’ailleurs pensé à toi Kaviar, car les théories sur l’ADN et les spéculations de l’auteur sont très intéressantes, et tu es de ceux qui, je pense, peuvent pleinement apprécier ce bouquin. J’ai failli lacher l’affaire après cinquante pages parce que j’avais l’impression de ne rien comprendre. Après ça va mieux, ça s’éclaire et le roman tourne plus à la ‘fiction’ qu’à la ‘science’, mais cette fiction reste solidement étayée. Les théories de Bear sont donc loin d’êtres fumeuses et c’est plutôt terrifiant et fascinant tout à la fois. Je vous recommande à tous la lecture de ce bouquin.

(Dans le même genre ‘catastrophe’, j’ai entamé La supplication, bouleversant recueil de témoignages des survivants de Tchernobyl. Sauf que là malheureusement ce n’est pas de la science-fiction. A suivre…)

Publicités