Archive for octobre, 2008


Les figurines Lego a travers les ages

Enfin, a travers les ages c’est vite dit, il n’y a guere qu’une trentaine d’annees nous separant des premiers modeles… Le lien vers la gallerie photo : http://gizmodo.com/5070884/exclusive-the-lego-minifig-timeline

Publicités

« Et à ce moment-là mon petit Swan, je lui décoche un coup de genou maison dans les sacs, comme ça !
– OUCH!
– Et ce petit fumier de Japonais se met à glapir dans son dialecte flamisant, alors je lui assène une manchette dans la gorge…
– AAAAAaaaaargh …
– .. suivie d’un nouveau coup de genou…
– HMPF!
– … pour lui apprendre les bonnes manières.
– …
– Ça va mon vieux ? Vous êtes jaune comme un citron. Vous voulez peut-être que mes hôtesses vous massent les testicules hein ? Vous croyez que je ne vois pas clair dans votre petit jeu peut-être ?
– Aaaaabsolummment p p pas Soli…de G g guerrrrrier Galaaact ct ctique …
– Mon Dieu misère Swan Tun, regardez-vous, vous faites peine à voir !
– C’est … c’est que Votre force est celle d’un … troupeau de bisons qui charge !
– Alors vous avez des joyaux en kryptonite pour ainsi résister a mes attaques, hein ? Hahaha ! Alala Swan, votre femme doit se sentir bien seule avec un époux comme vous, dites-ui de passer me voir à l’occasion, que je lui donne du jaune!

« Merci colonel Je ne sais plus quoi …
– Bonne chance Puissant Préateur …
– Merci, merci, je suis nerveux comme une jouvencelle … Cette petite poulette me met sans dessus dessous, surtout dans mes dessous si vous voyez ce que je veux dire hahaha …
– Puisse la Terre survivre à Votre formidable érection, Grand Quetzalcoatlus Érectile !
– C’est gentil tout plein colonel Truk, j’essaierai de m’en souvenir le moment venu. Vous feriez bien de troquer votre chapka pour un casque en fonte, il risque de pleuvoir du jaune ce soir hahaha !
– Que Votre semence apporte une fertilité éternelle aux champs de nos paysans, Vaillant Déstructurateur de Vulves!
– Oui bon ça va, ça va! Cessez de vouloir mettre le paquet à chaque phrase Truk, vous cherchez à obtenir une promotion ou quoi ? Je vous rappelle que je vais juste me serrer une petite biche qui sera executée si elle refuse de coopérer. Mais vu que cette donzelle est particulièrement alléchante à mes yeux, eh bien je veux y mettre les formes pour une fois et me conduire en vrai gentleman Nord-Coréen…
– Votre conquête ne trouvera que la cécité, j’en ai peur Votre Illumination Splendide qui Guide nos Pas, car Votre incroyable perfection plastique dégage une telle lumière emplie d’une joie si dense que les yeux de la charma…
– … oui oui j’ai compris ça va …
– …nte jeune femme qui rugit son impatience de sentir Votre pénis pourfendeur lui labo…
– … ého Truk ça va, j’ai bien saisi votre prop…
– …urer son frêle corps malgré une puissante envie d’engloutir la glorieuse masse spongieuse a pleine bou…
– GENERAL TANG !
– Merveilleux Régisseur de l’Évolution ?
– Exécutez-moi ce cinglé.


« … et baisse les yeux quand j’te parle !
– Oui, Noble Vizir de l’Invisible …

Japwned

– Ahahahaha ! Sen ! Vous ressemblez à un Klingon avec cette dinde enfoncée sur la tête.
– C’est toujours un plaisir de divertir sa Vénérable Hégémonie Cosmique. Son humour est des plus fin.
– Rajoutez un peu de sauce brune là, oui comme ça c’est parfait. Maintenant gloussez et dandinez-vous. Ahahahaha. Vous êtes né pour ça mon cher Sen.
– Je n’en doute pas, Très Haut Juge du Caractère et des Valeurs Humaines.
– Ahaha ! Finalement j’ai bien fait de ne pas vous jeter du train quand je vous ai surpris à fouiller dans ma collec d’hôtesses de l’air. Je ne regrette pas de vous avoir gardé.
– Vous m’en voyez comblé, Sérénissime Héros à l’Incomparable Eclat.
– Maintenant, remplissez vos chaussures de légumes et faites-moi un petit numéro de claquettes.
– Tout de suite votre Grâce.
– Voilà… Retirez vos chaussettes… Rajoutez encore des brocolis, Sen, j’ai jamais pu avaler ces trucs-là. Ahahaha ! Bravo, on dirait un paysan russe en pleine mazurka. Ahahaha ! J’ai hâte qu’on soit au dessert.

– Écoutez les gars moi je veux bien couper votre ruban là, hein, vous me connaissez, docile et tout, mais je sais toujours pas pourquoi.
– C’est une surprise, Monarque Sévère et Intrépide Comme le Fleuve en Crue.
– Je me demande bien ce que vous manigancez. Ça fait plusieurs jours que vous me faites des cachotteries vous croyez peut-être que je ne m’en suis pas rendu compte mais… *coupe* … Oh ! C’est… C’est un train blindé tout neuf qu’il y a là derrière ?
– JOOOOOOOOYEUX AAAAAANNIVERSAAAAAAAAIRE, JOOOOOOOYEUX AAAANNIVERSAAAAAAAIRE ! JOOOOOOYEUX AAAAANNIVERSAAAAAIRE TOUT-PUISSANT SOUVERAIN DES ROYAUMES INFINIS, JOOOYEUX AAAANNIVERSAIRE !
– Oh je suis… confondu… C’est tellement inattendu. Qui donc a eu l’idée ? Chen, c’est vous ?
– C’est une idée collective, ô Illustrissime Poète Apportant la Beauté au Monde.
– Quelle merveilleuse attention. Je ne pensais pas que vous vous en souviendriez. On… on peut visiter ?
– Je vous en prie, votre Impassible Vecteur de Sentience Colossale. Le train est entièrement équipé avec tout le confort requis, plus quelques améliorations spécifiquement ajoutées pour l’agrément de votre Très Suave Personne : wagon-bar, salle de cinéma, cellules d’emprisonnement, salle de sport (sportives incluses), vestiaire des hôtesses de l’air…
– Des hôtesses de l’air ? Dans un train ?
– Eh bien nous nous sommes dit qu’elles auraient d’autant plus de temps pour s’occuper de vous, Très Humble Serviteur de Vous-même et pas d’Autre.
– Ahah en voilà une excellente idée, Chen, ça ne m’étonne pas de vous ahahah. Combien sont-elles ?
– Oh ! Un plein wagon.
– Très bien, très bien mon petit Chen. Une chose me chiffonne cependant.
– Faites-moi donc part de votre préoccupation, Vétéran de l’Avenir et des Incommensurables Possibles.
– Dites-moi : pourquoi l’intégralité de ce train est-il peint en jaune ?
– Euh… alors, c’est une très bonne question votre Indéfectible Colosse de Savoir et de Savoir-vivre… la réponse c’est que, vous voyez, on s’est dit que… enfin en train… les cahots… les secousses… enfin des fois il arrive que… qu’on ait… qu’on ait du mal à viser… voilà… enfin, vous voyez… alors euh… on s’est dit… c’est une idée collective, hein… jaune sur jaune… ça se verrait pas trop… au cas où… enfin au cas où vous louperiez une hôtesse… à cause d’un cahot. Voilà.
– Mais c’est finement observé mon petit Chen, bravo pour votre présence d’esprit et le pragmatisme dont vous savez faire preuve, je vous félicite. Il n’y a pas de quoi se sentir gêné, vous savez. Tout le monde sait à quoi servent les hôtesses de l’air. Surtout dans un train Ahahah. Arrêtez de rougir Chen on dirait un Russe après sa cinquième bouteille de vodka. Ça me donne une idée, tiens. Faites démarrer les machines, je pars sur-le-champ pour Moscou. Bien envie de montrer cette merveille à mon pote Poutine moi. Préparez-moi une nouvelle fournée d’hôtesses pour mon retour, il se peut qu’on ait un peu usé celles-là.

– Approchez, approchez, venez goûter mes belles pommes. Elles sont pas belles mes pommes ? On vient de les cueillir, toutes fraîches du verger, vous pouvez me croire. Et pas de pesticides, hein, aucune de ces saloperies chimiques que les capitalistes obligent leur population corrompue à avaler, non ma bonne dame, de belles pommes de vergers cultivées à la mode socialiste, comme on sait plus le faire que chez nous. Faut profiter de l’aubaine madame, des vertes des jaunes des rouges, y’en a pour tous les goûts. Allez quoi, tâtez-moi un peu ces belles pommes juteuses. Sentez-moi ça. Sentez ! Ça sent bon la terre et le socialisme à plein nez. Des pommes comme ça vous en trouverez pas ailleurs c’est moi qui vous le dit. Alors combien vous m’en prenez ? Hein ? Vous voulez pas de mes pommes ? Mais bordel, des paysans ont donné leur vie pour vous fournir de putains de belles pommes comme ça et v’là que madame fait sa bourgeoise. Oh ! Tu vas m’en prendre deux ou trois kilos sinon c’est moi qui vais t’en mettre une belle, la grosse. Je rêve, là. De vraies pommes socialistes et tout. Comprends pas. Pourtant une campagne électorale avec des pommes ça marche à tous les coups, qu’on m’avait dit.

Dis mah possee, yo
Red hats, bling, ties
Mah Top Five Niggaz
Stealin’ riches
Fallin’ bitches
I found mah niche
In ur ass, bitch
Dis beat we be droppin’
Da world we be freakin’
Snatchin’ success
In da process
Ah remain on top
Cuz ah ain’t singin’ no j-pop
Japanese bitch can suck mah dick
Tis how ah deal with nippon shit
Ya can’t catch meh
All you can see
A yellow mess
All over ur face
Mah homies be laughin’
And am off be kickin’
Yankee ass fo’ changin’
Yo
Mah flow no one can blow
Yours’ too heavy, yours’ too slow
Ah am leading tha show
Fo’ sure and fo’ever, not just fo’ now

Reprezent

– … et voilà comment, à partir de dix tonnes de blé, nous pourrons produire plus de cinq cent kilos de beurre radioactif.
– C’est formidable mon cher Dr. Jun. Grâce à vous nous allons donner un nouveau sens au concept donner du jaune. Et croyez-moi, les Japs vont s’en prendre plein.
– Servir mon pays et la science sont mes uniques préoccupations, ô Etoile Quantique de Surgénération.
– Vous reléguez la catapulte à blé au rang de vulgaire joujou pour dictateur africain sur ce coup-là, Jun. C’est le caporal Tong qui va faire la gueule hahahahaha !
– Merci, Resplendissante Source du Savoir Multiséculaire.
– Dites-moi Dr. Jun, tous les scientifiques ont une tête d’ahuri comme la vôtre ou bien vous avez tellement été défavorisé par la nature que vous avez décidé de vous venger d’elle en la salopant avec vos doigts plein de science ?
– Je… je ne comprends pas, Fierté Solaire de tout le Corpus Scientifique Terrestre.
– Allez Jun, me la faites pas. Vous devez pas vous serrer beaucoup de meufs, n’est-ce pas ? Surtout fringué comme vous l’êtes. La blouse blanche ça rendrait frigide une hôtesse de l’air sur un vol Pyong Yang/Las Vegas. Demandez à mademoiselle ici présente. C’est pas le beurre radioactif qui te fait mouiller, n’est-ce pas ma grande ?
– Hihihihihihi.
– Bon allez, je vous laisse retourner vous branler dans vos éprouvettes. J’espère que le foutre dans les mottes de beurre ne fausse pas trop les résultats, Jun.
– Seigneur et Maître Incontesté, une chose pareille jamais…
– C’est bon Jun, lâchez-moi la grappe, mademoiselle va se charger de la prendre en main et d’en tirer du jaune de première qualité, et pas radioactif celui-là. Hahahahahahaha !
– Hihihihihihihi.

– Dites-moi Kun…
– Inaltérable Sculpteur d’Éternel ?
– Ça fait bien une semaine qu’on ne parle plus de moi. C’est inadmissible.
– C’est que les petits gars sont partis en quête de nouveaux superlatifs qui déchirent pour impressionner votre Altesse à Tout Jamais Grandiloquente. Il faut bien dire que ces derniers temps on a usé les trois quarts des mots du dictionnaire.
– Ah oui enfin en attendant je suis un peu en manque de flagornerie. Il va falloir vous défoncer Kun, sinon pour vous c’est gibet demain dès l’aube.
– Je comprends et j’approuve, ô Comète Philantrope Descendue Bénir l’Homme et l’Honorer de son Éclat.
– Hmmm, c’est du bon ça, Kun, mes félicitations. Allez ! Je vous nomme ministre des superlatifs et autres épithètes. On ne dira pas que je ne sais pas apprécier et généreusement récompenser les efforts de mes subordonnés.
– Hue est l’actuel ministre des superlatifs, votre Excellence à Tout Jamais Présente à nos Cœurs.
– Eh bien il me semble que nous avons une potence de libre demain matin.
– Votre Divinité Resplendissante est pleine de ressources… Tenez ! Voilà un de vos fiers soldats qui s’en revient de sa mission.

– Grand Astre Haltérophile Proclamateur de la Fonte des Neiges !

– Kun…
– Oui, Inamovible Phare de Justice et de Vérité ?
– Faites rajouter une corde pour demain.

Le mur en musique

Tiens comme on parlait de modifier un peu le mur c’est vrai qu’on pourrait y mettre de la musique ça pourrait être sympa. Cela dit j’ai horreur des sites qui te balancent d’office de la zik dès que t’arrive parce que 1) je suis déjà en train d’en écouter la plupart du temps et 2) c’est souvent de la musique de merde genre bande originale de skyblogs. Par contre un truc genre une radioblog que les visiteurs pourraient allumer si le coeur leur en dit ça pourrait le faire. On pourrait écouter des trucs de ce genre :

Ouais bon ok on serait pas obligé de foutre que de la j-pop : D . Mais quand même. Au fait cette belle chanson (ça s’appelle Modokashi Sekai No Uede et c’est chanté par Makino Yui. Pour les amateurs, la version complète avec clip est ) c’est le générique de fin de la deuxième saison de Welcome to the NHK. Carrément pas le même style que le premier n’est-ce pas ? Cette série est vraiment excellente. Pas de robots, pas d’elfes, pas de super-pouvoirs, un monde contemporain, des personnages ‘banals’ luttant au quotidien avec leurs problèmes ordinaires, leur ennui si palpable, leurs prises de têtes bien familières (paranoïaques et autres conspirationnistes vont adorer)… et surtout pas de solution toute faite à la fin, pas de happy end ni même de grand drame, nan, la vie continue elle n’est ni belle ni moche c’est juste la vie. You just need to move along. Rafraîchissant.

Enfin voilà pour en revenir à de la musique sur le mur je propose ça mais bon en fait je m’en tape un peu (voir mon point 1) plus haut) c’était surtout pour avoir un prétexte pour balancer de la j-pop ^^

Et puis maintenant qu’on est admin on peut faire ce qu’on veut. Ah ah ah AHAHAHAHAHA Muhahahahah AHAHAHAHAHAHAHAH MUUUUUUUAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAH.

Hum.

Edit : Lapsus me soutient que cette chanson est nulle, voire daubesque. Moi j’aime beaucoup mais peut-être est-ce parce que je l’associe naturellement à la série. En effet je suis allé écouter d’autres morceaux de Makino Yui et c’est… comment dire… pas aussi bien, voire nul (mais quand même pas daubesque). TAAAAAAAAAAAAAANT PIIIIIIIIIIIS.