– Dites-moi Kun…
– Inaltérable Sculpteur d’Éternel ?
– Ça fait bien une semaine qu’on ne parle plus de moi. C’est inadmissible.
– C’est que les petits gars sont partis en quête de nouveaux superlatifs qui déchirent pour impressionner votre Altesse à Tout Jamais Grandiloquente. Il faut bien dire que ces derniers temps on a usé les trois quarts des mots du dictionnaire.
– Ah oui enfin en attendant je suis un peu en manque de flagornerie. Il va falloir vous défoncer Kun, sinon pour vous c’est gibet demain dès l’aube.
– Je comprends et j’approuve, ô Comète Philantrope Descendue Bénir l’Homme et l’Honorer de son Éclat.
– Hmmm, c’est du bon ça, Kun, mes félicitations. Allez ! Je vous nomme ministre des superlatifs et autres épithètes. On ne dira pas que je ne sais pas apprécier et généreusement récompenser les efforts de mes subordonnés.
– Hue est l’actuel ministre des superlatifs, votre Excellence à Tout Jamais Présente à nos Cœurs.
– Eh bien il me semble que nous avons une potence de libre demain matin.
– Votre Divinité Resplendissante est pleine de ressources… Tenez ! Voilà un de vos fiers soldats qui s’en revient de sa mission.

– Grand Astre Haltérophile Proclamateur de la Fonte des Neiges !

– Kun…
– Oui, Inamovible Phare de Justice et de Vérité ?
– Faites rajouter une corde pour demain.