« … et baisse les yeux quand j’te parle !
– Oui, Noble Vizir de l’Invisible …