– Voilà alors ici on est dans le mémorial à la gloire de mon très saint papa, mémorial agrémenté d’une statue plus vraie que nature dudit papounet, statue entièrement réalisée en beurre non-radioactif. C’était à l’origine le bureau dans lequel il préparait ses plans pour la conquête de l’univers, ses mondes habitables ou inhabitables et les étendues inhospitalières qui s’étirent entre eux. Oui, c’est lui qui avait choisi la moquette. Papa avait des goûts de chiottes en matière de moquette, c’est un fait, mais ça ne l’empêchait pas d’être très respecté par ses subordonnés. C’est d’ailleurs cette teinte de jaune qui m’a donné l’idée pour la statue en beurre. J’adore le jaune, je vous l’ai déjà dit ? Oui sinon les fleurs énormes c’est vrai que ça fait très pédé mais mon papounet n’était pas du genre à prêter attention aux ragots et des milliers de chanteuses pop peuvent témoigner de la turgescente virilité de son hétérosexualité assumée. L’ensemble donne à penser que quelqu’un a vomi son burrito par terre mais je peux vous assurer que mon illustrissime papounet ne s’est jamais laissé aller de cette manière et de toute façon il ne mangeait jamais mexicain. A part ça le globe derrière nous donne une belle représentation du continent américain après que l’averse nucléaire qu’on lui destine s’y sera abattue.