« Pfffooooo… Bon les gars, on a morflé mais voilà, la roue est changée, je rentre des que je me serai avalé une petite mousse.
– Bien reçu Votre Noblesse Fertilisante, mais comment avez vous pu accomplir un tel prodige en si peu de temps?
– *glurps* Oh, et bien en toute simplicité cher Julong, je suis retourné dans le passé, a l’époque où l’on fabriquait encore cette sorte de pneu. Je vous raconte pas la gueule du mécanicien quand je suis apparu dans son garage! Apparemment j’ai atterri a Dallas en 1987, le type ne parlait pas un mot de coréen, alors j’ai du pulvériser ses atomes pour disperser sa misérable carcasse puante aux quatre coins de l’univers. *gloups* Mais j’ai du y aller deux fois, je m’étais gourré de roue la première fois…
– Magnificent Voyageur du Temps!
– Je ne vous le fait pas dire *glourps* Hmmm, quel délice ce petit houblon nord coréen! Ça vient tout droit du paradis, EH! CAPORAL LIN! Venez un peu par ici … Trois secondes les enfants, je suis à vous tout de suite *crrrk* … Caporal, goûtez-moi ca! Allez… Ne vous faites pas prier… Mais non voyons… C’EST UN ORDRE CAPORAL LIN, AVALEZ MOI CETTE BIÈRE!… Alors? Alors? Comment ça vous ne savez pas? Mais nom d’un chien reprenez une gorgée! Voilà… Eho ne vous foutez pas de ma gueule, un nourrisson prendrait de plus grosses gorgées que ca… Bieeeeen! Alors? Elle est pas divine cette cuvée spéciale de mon bunker? Hein? Hein? Mouais… Cachez votre joie Caporal… Hmmm. Ouais ouais… Arrêtez de ramer… Vous en faites trop… Oui bon… Oui allez déguerpissez, courrez donc me chercher une autre caisse de ce divin breuvage. *crrrrrrk* Où en étais-je? Ah oui! Qu’est ce que vous avez de prévu ce soir?
– Heuuu, c’est que, Généreux Donateur d’Espoir de Vie et d’Amour, j’emmène ma femme au restaurant communal et…
– *buuurp* Des conneries tout ca, Julong. *gloups* Vous et le lieutenant Zihong viendrez vous murger la poire chez moi ce soir, en récompense de votre bon travail. Vous n’avez qu’a amener vos épouses.
– B…bien Légende des Siècles, avec joie Seigneur Kim Jong Il!
– J’aime mieux ça. Bon je vous laisse, je dois aller pisser.