#Kulturzik#

À cause de mes posts répétés sur la jpop on pourrait croire que la musique japonaise se limite à des jingles sucrés chantés par des midinettes à l’âge indéterminé. Que nenni ! L’archipel nippon peut s’enorgueillir de quelques excellents groupes psyché, funk ou rock. Je ne vais pas vous reparler des Pillows que vous connaissez déjà, mais plutôt de trucs complètement barrés, à commencer par ce groupe, les Rallizes Dénudés (en français dans le texte). Formés en 67, les Rallizes commencent un enregistrement en 68. La session studio sera catastrophique et les Rallizes font la promesse de ne jamais enregistrer d’album. Ils l’ont tenue. Le code de conduite du guitariste et leader du groupe, Takashi Mizutani, tient en quatre points :

1) Ne jamais enregistrer dans un studio.

2) Jouer uniquement avec des musiciens pour qui la plus infime déviation du riff elle-même serait assurément calamiteuse.

3) Ne jamais sortir de disque (jamais au grand jamais).

4) S’obstiner pendant trois décennies jusqu’à ce que le monde extérieur finisse par comprendre.

Et en plus de ça, il a la classe.

Autre évènement d’importance dans la vie du groupe : le 31 mars 1970, le bassiste du groupe, Moriyasu Wakabayashi, prend part au détournement d’un Boeing 727 de la Japan Airlines vers la Corée du Nord, en compagnie de huit autres membres de l’Armée rouge japonaise.
Malgré pas mal de mouvement dans la composition du groupe depuis lors, Takashi Mizutani et ses Rallizes continuent d’enchaîner les concerts comme des petits jeunes qui en veulent jusqu’en 96, année de leur dernier show. Plutôt que de vous décrire leur son, je vous mets une vidéo d’un morceau assez emblématique.

Ah et puis essayez celui-là aussi, avec une ambiance très Woodstock ^^

Mon deuxième groupe s’appelle eX-girl et il est composé de trois filles qu’ont du en avoir marre qu’on associe chanteuse japonaise avec niaiserie télévisuelle. Du coup elles font du rock plutôt punk, assez acide et un peu funk. Ouais c’est plutôt difficile à cerner comme musique. Du coup je vous mets deux morceaux, un court bien speed et un long carrément trippé. D’ailleurs dans le dernier morceau l’intro traîne en longueur mais croyez-moi ça vaut vraiment le coup.
Voilà donc deux groupes d’anthologie qui vont vous aider à passer agréablement la soirée.
Dire que je vous ai pas encore parlé de Melt Banana, des Boredoms ou de OOIOO
Publicités