Archive for 04/03/2009


– Regardez, Seu ! Un Spoutenique !
– … Êtes-vous bien certain qu’il s’agit d’un Spoutnik, ô Judicieux Agitateur de l’Ineffable ?
– Bien entendu, Seu, que voulez-vous que ce soit d’autre ?
– Eh bien, à cette distance c’est difficile à dire, mais je pencherais pour un drone de surveillance américain.
– Un drone américain ? Et puis quoi encore ? Pourquoi pas une soucoupe volante pendant que vous y êtes ? Jeong ! Qu’en dites-vous ?
– Je pensais qu’il s’agissait d’une étoile filante, Noble Armateur du Voilier Céleste, mais vos paroles m’ont ouvert les yeux.
– Une étoile filante ! Ahahaha ! En plein jour ! Jeong vous êtes un incorrigible poète. La vue d’un Spoutenique, même relativement vétuste, devrait pourtant vous enthousiasmer bien plus qu’un vulgaire météore.
– La simple vision de cette merveille issue de la technoscience socialiste inonde mes sens de volupté et m’inspire les plus hauts épithètes, ô Fringant Épicentre du Bonheur de l’Humanité.
– Eh bien retenez-vous de faire dans votre culotte, Jeong, car j’en vois trois autres.

Publicités

– Dites donc Kwon, qu’est-ce que c’est que cet accoutrement ? Vous êtes en deuil ? Votre femme s’est jetée sous une moissonneuse-batteuse ?
– Pas du tout, Inatteignable Cime de l’Excellence, j’ai simplement pensé qu’un ensemble noir possédait une certaine classe qui me permettrait de ne pas mourir instantanément de honte à côté de votre élégance naturelle.
– Oui eh bien vous ressemblez à un croque-mort, Kwon, un putain de fouilleur de tombes. Qu’est-ce que c’est que cette nouvelle lubie de s’habiller en noir, les gars ? À part See-Yun ici présent qui va bientôt claquer de toute façon, je ne vois pas pourquoi vous autres vous vous entêtez à porter du noir. Vous n’allez pas me dire qu’il va vous manquer quand même ? À propos See-Yun, cette métastase, ça avance ?
– Elle se développe à une vitesse constante, ô Mémorable Adjudicateur de Sérénité.
– Bien, bien, je suis content de l’apprendre, je vous avoue que vous êtes l’un des conseillers les plus chiant qu’il m’ait été donné de connaître, je ne suis donc pas fâché de vous savoir sur le départ.
– Je suis heureux d’apprendre que ma mort ne sera pas inutile, Très Haut Critère de Perfection.
– Oui enfin c’est surtout votre vie qui était inutile, n’est-ce pas ? Quant à vous deux, Pin et Maen-Wo, vous croyez que je n’ai pas remarqué que vous portiez exactement la même parka que moi ? Vous vous foutez ouvertement de ma gueule ou quoi ? Je sais bien que je suis un exemple toujours renouvelé de style et d’élégance mais faites un effort d’originalité, que diable. Si je vous laisse faire je vais vous voir arriver demain avec une chapka et des Ray-ban, je me trompe ? Laissez-moi vous dire que ça n’arrivera pas, vous serez fusillés avant la nuit. Lin ?
– Oui Votre Jubilante Synthèse de Tout le Cosmos ?
– Vous êtes vraiment fringué comme un plouc, Lin, j’ai honte de traîner avec vous.

Non, il ne s’agit pas d’un guide pour Starcraft.

Les Editions du Parti du Travail de Corée viennent de faire paraître le tome 79 des «Œuvres complètes de Kim Il Sung», collection réunissant par ordre chronologique et de façon systématique toutes les œuvres de Kim Il Sung. Ce tome réunit 43 ouvrages du Président Kim Il Sung, discours, entretiens et instructions, publiés dans la période allant de janvier à juin de 1984.

J’ai moi-même un peu de retard dans la lecture des oeuvres du Grand Leader. Je suis impardonnable.

Néanmoins, il s’agit du cadeau idéal pour un anniversaire, une communion, une promotion ou peut-être bien même pour la fête des mères qui approche à grands pas.