– « … une fois au bord de la piscine, pensez à bien vous échauffer. Commencez par quelques séries d’étirements dorsaux et… »
– Bon, bon, vous voulez bien entrer dans le vif du sujet, Kwon ? Je n’ai pas que ça à faire de ma journée, voyez-vous.
– Oui, alors, euh… « une fois les échauffements terminés, approchez-vous du petit bassin et fixez-en le fond avec un esprit serein. Respirez profondément et… »
– Votre méthode de natation m’a l’air complètement crétine, Kwon. Je ne suis pas demeuré alors faites-moi le plaisir de couper court à tous ces préliminaires pour mystique épileptique et venez-en au fait.
– Donc, euh… « pour mieux appréhender votre premier contact avec l’eau, agrippez-vous fermement à l’échelle métallique. »
– Mais je suis agrippé ! Bordel, Kwon, levez les yeux ! Je suis agrippé à cette putain d’échelle comme un bébé panda au cadavre de sa mère. Ça fait cinq bonnes minutes que je m’agrippe et j’en ai les mains qui suintent. Vous commencez à me courir sur le système, Kwon, et ce cours de natation n’a absolument rien de rassérénant, contrairement à ce que vous m’affirmiez. Qu’est-ce que vous voulez, Caporal Loo-Jeung ?
– Je me permets d’insister, ô Corps Gracile Aux Ébats Plus Suaves Que Ceux d’Un Dauphin En Parade Nuptiale, si vous acceptiez de porter des brassards pour votre premier plongeon, nous serions tous sincèrement rassurés.
– Des brassards ? Vous voulez me couvrir de ridicule ? Pourquoi pas un bonnet de bain pendant que vous y êtes ?
– Rien ne saurait vous rendre ridicule, Puissant Dompteur du Bestiaire de Neptune. De plus, chacun sait que le ridicule ne tue pas.
– Je vous prouverai le contraire, Loo-Jeung. Demain à l’aube on vous jettera dans la baie ceinturé d’une bouée en ciment, avec brassards et bonnet de bain, en ciment eux aussi. Vous reviendrez me dire si le ridicule ne tue pas.
– Mais, Majesté à la Pureté Plus Transparente Que les Eaux des Atolls les Plus Inatteignables, pourquoi ne pas porter au moins un maillot de bain ? Vous y seriez plus à l’aise pour nager.
– Et avoir l’air d’un beauf en vacances sur les plages du Nord de l’Europe ? Non merci, Loo-Jeung. Vous êtes décidément bon pour une formation accélérée d’apnée en profondeur.
– Je frétille à l’idée de découvrir la faune et la flore des fonds de la baie, Roi Sans Partage de Tout ce Qui Rampe, Vole, Nage ou Couine.
– À propos de faune. Où sont les requins ? Il m’est impératif de contempler lors de mes exercices des squales féroces évoluant en harmonie avec mes gracieux barbotements, je vous l’avais pourtant bien précisé. Comment voulez-vous que j’apprenne à nager correctement dans ces conditions ?
– Nous avons préféré remettre la partie ‘requins affamés’ à plus tard, Audacieux Sculpteur des Vagues et des Courants de Tous les Océans du Globe.
– Si c’est pas malheureux. Qu’est-ce que vous craignez ? Je vais pas les bouffer vos poissons. J’ai encore mangé du saumon à midi, ça suffit bien, merci.
– Nous serions grandement soulagés de vous voir renoncer dans un premier temps à ce projet, Intrépide Harponneur de Léviathans.
– Ben tiens. Vous êtes fort diligent quand il s’agit de me lécher les bottes, mais tous ces éloges vous n’en croyez pas un mot en fait. Vous m’énervez et ça me donne chaud. Du coup ça me motive, vous vous en sortez bien. Bon allez, je me lance. Je vais d’abord y tremper la main… *plioutch* Dites-donc, elle est gelée. Il est hors de question que je me baigne dans cette eau glaciale, les gars. On reviendra un autre jour. Allez, direction le terrain de golf. Il faut que je travaille mon swing.