La ministre Belge de la santé en a marre de taper de la coke coupée

La ministre de la Santé Laurette Onkelinx va permettre aux consommateurs de drogue de tester gratuitement la qualité de leur cocaïne. Elle lance ce projet-pilote parce que de plus en plus de consommateurs subissent un empoisonnement à cause de leur drogue, dont la qualité est de moins en moins bonne. Un test de qualité pour les drogues « festives » peut donc éviter de nombreux problèmes. Neuf centres d’aide en Flandre son prêts à mener ces premiers tests: le consommateur confie ses pilules au médecin de service, qui les envoie au laboratoire. Peu après, le consommateur sait si la marchandise qu’il ingère est sûre ou pas. La ministre est « une grande partisane » du projet-pilote et le défendra dans deux semaines lors d’une réunion spéciale.

Le ministre Charles Michel a réagi mardi après-midi en se disant « sidéré et choqué » par cette information. « Cette initiative est en décalage complet avec ce qu’il faut faire pour lutter contre les ravages provoqués par les drogues dures et incohérent par rapport à la politique que nous menons en matière de Coopération. Je prends l’exemple de l’Afghanistan où nous envoyons des militaires pour assurer la sécurité mais où nous soutenons aussi le développement de cultures alternatives à celle du pavot car le commerce de la drogue finance le terrorisme et la violence. Lancer un label de qualité pour des drogues dures, c’est donc aussi tout à fait incohérent ».

(source : Lalibre.be)

Publicités