– C’est votre tour, Kusumi.
– Hmm, oui, alors euh… comment vais-je jouer cela ?
– Vous pourriez tirer la 5 et dégommer le parlement. Avec un peu de chance vous cognez la 12 qui explose la gare au passage.
– C’est… c’est une grande idée, Génial Scrutateur des Égarements de l’Indicible, mais je crois que je vais plutôt tirer en douceur le long de cette voie urbaine et peut-être m’autoriserai-je à bousculer un peu cette gare d’autobus en passant.
– Mais quelle pucelle vous faites, Kusumi ! Prenez exemple sur mon dernier coup où j’ai littéralement pulvérisé la mairie en plus de faire s’écrouler trois ou quatre gratte-ciel qui se trouvaient bêtement sur le chemin.
– Vous avez effectivement fait preuve d’un doigté exceptionnel, Agile Contemplateur de l’Horizon Ensoleillé, mais comprenez que je répugne à saccager ne serait-ce qu’un parterre fleuri de la cité qui m’a vu naître et dont je suis aujourd’hui le digne représentant.
– Bon, écoutez-moi bien, Kusumi. Arrêtez un peu de pleurnicher. J’en ai rien à foutre que votre belle-famille habite en vrai dans cet immeuble que ma boule a anéanti tout à l’heure ou bien que l’école de votre fille ne soit plus qu’un amas de décombres comiquement colorés. Alors soit vous ruinez le palais impérial avec la noire, soit vous me vaporisez ce stade à l’architecture grotesque qui heurte mon sens inné de l’esthétique depuis que je l’ai sous les yeux.
– Eh bien je pense… C’est vrai qu’après tout le dessin de cet ensemble sportif n’est pas des plus harmonieux. De plus le site choisi pour sa construction est abominablement inopportun. Il dépare même vilainement aux côtés du temple le plus sacré et le plus ancien de la ville.
– Tout à fait, et je me réserve le temple pour mon prochain coup, alors soyez gentil faites-moi un peu de place.
– Êtes-vous formel, ô Grand Manteau d’Hiver sur nos Épaules Frileuses, lorsque vous m’assurez que votre projet de renouveau urbain pour la capitale nippone est éminemment sérieux ?
– Bien sûr que oui Kusumi, enfin, voyons ! Comme je vous l’ai dit au début de la partie : l’avenir de Tokyo se trouve sur cette table. Maintenant faites-moi plaisir et bousillez-moi ce stade.