» Et… Action!
– Attention, derrière nous!
– Oh non! Nous sommes perdus, nous ne nous en sortirons jamais!
– Courage petit homme, il ne sera pas dit qu’un nain fuira devant l’ennemi!
– Je ne suis qu’un Hobbut, Pimli… Araborgne, nous devons protéger…
– Je ne sais que trop bien! Dégaine ton épée Prodo Facquet, nous allons montrer à ces Blorks de quel bois Nord Coréen nous nous chauffons!
– Mais ils sont des centaines de milliers! Megolas, qu’allons nous faire?
– Pas de panique, la race des Zelfes possède une vision hors du commun qui nous permet d’abattre un écureuil à vingt kilomètres avec une aiguille à coudre. D’ailleurs j’ai là un fameux désintégrateur à positrons qui…
– Coupez! Qu’est ce que c’est que cette histoire de désintégrateur à positrons? Wulang, je vous rappelle que vous êtes accoutré façon moyen âge avec un arc à flèches dans le dos…
– Omnipotent Arbalétrier Pourfendeur de Cosmos, je ne fais que suivre précautionneusement le script! Aurais-je mal compris ce texte qui ridiculise James Joyce jusque dans sa tombe?
– Sombre idiot, dites moi, que lisez-vous sur la page de garde de ce script que vous mentionnez, hmm?
– Le Baron des Bagues, Altesse Légitime des Mondes Fantasmagoriques.
– Bien. Vous croyez que, sous prétexte que vous avez les oreilles pointues, vous jouez dans une adaptation de Star Trek peut être? Débarassez vous de ce jouet ridicule! Sur le champ! Bien, reprenons cette dernière phrase. Et… Action!
– Pas de panique, la race des Zelfes possède une vision hors du commun qui nous permet d’arracher la tête d’une chauve-souris à cent kilomètres avec une feuille de nénuphare. La Bague est en sécurité avec nous.
– Coupez! C’est dans la boîte, vous en faites un peu trop mais on la garde, belle spontanéité les enfants. Maintenant, passons à la scène où Groromir tente de voler la Bague à Prodo, vous voyez de quoi je veux parler? Page 823 dans le script…
– Bien sûr Magnificent Messager Visuel qui Eclaire nos Faibles Âmes, mais c’est qu’il fait terriblement chaud…
– Et qu’est ce que ça peut bien me foutre Mi, hein? Je vous rappelle aimablement qu’il nous reste encore quatorze heures de film à mettre en boîte. Si vous ne vous sentez pas d’attaque pour travailler sur cette colossale production, allez donc tester la nouvelle potence que j’ai mise au point pour les fainéants dans votre genre.
– Je suis plus qu’honoré de pouvoir tenir un rôle pour votre sublime film, Haute Autorité Audio-Visuelle.
– Parfait. Eh le nabot! Arrête un peu de tripoter les micros!
– Pardon Lumineux et Clairvoyant Visionnaire des Arts.
– Ah, comme j’aime tutoyer les petites personnes, haha! Pfouit, tu entends? Nabot nabot nabot! Hahaha! Bref… J’en pleure les enfants. Groromir en place! Luang, rappelez vous que Prodo se méfie terriblement de ce grand niais d’humain. Et… Action!
– Prodo, donne moi la Bague! Moi seul ai le pouvoir de la protéger!
– Tu rêves!
– Donne la moi!
– Va crever!
– Donne moi cette bague j’te dis!
– Va boire de l’eau claire et compte dessus!
– File moi cette foutue Bague nom d’un chien!
– Même pas sur mon lit de mort! Je sais très bien que tu veux l’utiliser à tes propres fins! Grand con va!
– Eho coupez! Luang, Muing, vous vous croyez où là? C’est quoi ce souk? Où avez-vous trouvé ces répliques misérables? Tenez vous en au script ou bien je change d’acteurs! Et puis quoi encore, qui est le metteur en scène ici?
– Vous, Très Miséricordieux Témoin de l’Existence.
– Bien. Et je vous dis: Tenez vous en au script bande de loubards! Ou je vous garantis que ça va mal aller pour vous. Ok? Bon. Prêt? Et… Action!
– Prodo, je te le promets sur ma vie, je protègerai et irai détruire cette Bague impérialiste de malédiction!
– Bas les pattes Groromir! Je ne suis pas celui que tu crois voyons!
– J’en fais le serment! Je le jure sur mes ancêtres!
– Ah! La belle affaire! Jurer sur des morts!
– Oui, et bien vois-tu les morts, chez nous, c’est important.
– Haha, laisse moi rire! Ton ventre tremble lorsque tu mens!
– Assez! Donne moi cette satanée Bague de pouvoir ou bien…
– Va mourir! A l’aide! Au secours, on m’assassine! AAAaaaaaaarrrggghhh …
– Et coupez! Bravo mes petits, bravo! Les larmes m’assaillent. De vrais artistes Nord Coréen comme il se doit, mes doux agneaux!
– Merci Noble Critique Intemporel.
– J’insiste vraiment. Vous rendez justice à mon oeuvre, et j’apprécie.
– C’est vraiment trois fois rien Conquistador Merveilleux qui s’Aventure Bien au Delà de l’Inconnu, n’exagérons rien.
– Luang, j’exagère si je veux. Ça n’est pas un court-sur-pattes dans votre genre qui va me dicter ce que je dois dire non?
– Mille pardons Viril Aiglon qui Surveille la Bonne Marche du Monde.
– Nous sommes d’accord. Vous venez de me donner une idée d’ailleurs. Tournons de ce pas la scène où vous attaquez tous de concert la forteresse maléfique. Voilà qui s’annonce succulent, et le décors est déjà dressé. Préparez-vous, il va y avoir de l’action! Ok? Tout le monde en place… Voilà… Et… Action!
– A l’attaque!
– Yaaaaah!
– Mouhaaaaargh!
– Banzaï!
– Ouaaaaaaaaaais!
– Claquons leur le beignet!
– Grooaaaaaar!
– Sun, envoyez l’huile bouillante je vous prie.
– AAAAaaaaaaaaah …
– Ouuuuauaaaaaaaaaaarrrrgllllllle…
– Piiiiitiiiiiiiééééééé …
– Aaarrghh…
– Nooooooooooooooon…
– Hahaha, ils sont vraiment très bons vous ne trouvez pas Sun? Criant de vérité je vous dis. Regardez moi ça, leur peau fait de vilaines cloques, c’est répugnant. C’est dans la boîte, c’est dans la boîte. Coupez!
– Avant-gardiste Créateur des Beautés les plus Exquises, les acteurs sont tous foutus maintenant.
– Oui, et bien peu importe, allez chercher les remplaçants. Nous en avons déjà usé une bonne trentaine savez-vous? Nous n’en sommes plus à ça près.
– Irradiante Aura qui Veille sur Son Peuple, l’airbus vient d’arriver!
– Un airbus vous dites? Quelle drôle d’idée…
– C’est pour les besoins du film Votre Infaillible Mémoire du Monde, du moins c’est que l’on m’a raconté…
– Bien, soit. Après tout… Vous savez quoi? Remplissez le moi de reptiles, pendant ce temps je vais contacter Samuel Jackson, nous n’avons plus personne pour jouer Megolas. Dans la foulée, j’en profiterai pour tourner Des reptiles et Megolas dans un airbus, une autre superproduction de mon cru dont vous me direz des nouvelles mon petit Sun.