Archive for 04/08/2009


# KulturZik #

Voici une vidéo pour présenter un guitariste relativement méconnu et pourtant légendaire: Roy Buchanan. Considéré comme l’un des meilleurs guitaristes au monde de son vivant, Roy Buchanan força l’admiration de ses pairs, tels Eric Clapton, Jeff Beck ou bien John Lennon, et refusa même l’invation des Rolling Stones de les rejoindre, comme Rory Gallagher. Roy Buchanan sortit de l’ombre en 1971 lorsqu’un reportage qui lui était consacré fut diffusé à la télévision: The Best Unknown Guitarist in the World. Reconnu comme un maître de la Telecaster, son style inimitable offrait une palette de sons extraordinaires, comme son gonflement de volume ou bien encore ses précieux bends. Malheureusement, la fin de vie de ce guitariste hors du commun connut des moments houleux, jusqu’à son suicide en prison en 1988, où il fut retrouvé pendu. La vidéo qui suit date de 1976, et montre Roy Buchanan reprendre Hey Joe de Hendrix ainsi qu’un solo de guitare flamboyant comme à son habitude.
Publicités

Guerre à l’environnement – Le quotidien des habitants de la forêt perturbé

– Alors, comment ça se présente ?
Hmm, pas super bien, j’en ai peur.
– Tu veux dire que c’est toujours la guerre, là en bas ?
– Plus que jamais.
Houlà oui dis donc, putain ça craint à mort.
– Je ne te le fais pas dire.
– Bon j’imagine qu’on peut annuler notre soirée bowling, alors.
– Y a peu de chance que tout soit terminé avant ce soir, en effet.
– Font chier, bordel. Pour une fois qu’on sort. Ahlala.
– Dis donc ils mettent du coeur à l’ouvrage, quand même.
– Faut leur rendre ça, ouais.
– Je n’aurais jamais imaginé qu’on puisse faire fondre un arbre.
– Impressionnant, n’est-ce pas ?
– Tiens regarde ce lapin qu’essaye de s’échapper. Comme il détale !
– Ah oui dis donc il a l’air plutôt pressé de décamper. Houlà… Oh ! Bien évité. Et hop ! Ah ! Oh ! OuchAïe, aïe, aïe, ça doit faire mal.
– …
– …
– Eh ben, ça donne à réfléchir.
– Qu’est-ce que tu entends par là ?
– Ben… On devrait peut-être faire quelque chose…
– Tu veux dire prendre les armes ? Résister ?
– Euh non, je voyais plutôt un truc du genre se planquer dans notre trou jusqu’à ce que ça se tasse.
– Ah oui, là je te suis.
– Il nous reste quoi à bouffer ?
HmmLaisse-moi voir. Un morceau de semelle en simili-cuir.
– Merveilleux, merveilleux. J’adore le goût de vieille godasse pourrie. Pas toi ?
– C’est mon plat préféré.
– Bon allez, rentrons, ça pue le lapin carbonisé.
– Je me demande ce qu’il y a à la télé ce soir.