Mais chut papi c’est la guerre

– Tiens bonhomme, bois donc ton thé tant qu’il est chaud.
– Merci papi.
– Et je t’ai demandé de remettre ton écharpe. J’ai pas envie que tu tombes malade juste avant la rentrée.
– Mais elle me gratte-euh.
– Je veux pas le savoir. Et quand vous aurez fini de jouer vous n’oublierez pas de ranger votre chambre comme je vous l’ai déjà demandé hier.
– Oui papi.