Énormissime

Ouh putain je suis en train de regarder un film, là, qui repousse les frontières de la crétinerie vers d’insoupçonnables horizons. C’est DE LOIN le truc le plus barré qu’il m’ait été donné de voir. De ma vie. Entière. C’est psychédélique à mort. Du Terry Gilliam sous bonbons acidulés. J’adore.

J’adore d’autant plus que c’est un film dans lequel jouent un bon nombre des Morning Musume de l’époque (2002), mais ne zappez pas tout de suite ! Elles sont vraiment là pour le délire.

Ça s’appelle Tokkaekko. Le scénar on s’en fout un peu, le film est juste un prétexte à une avalanche de scènes surréalistes et colorées, genre des petits canards qui font les cons, des mannequins en plastique qui jouent aux charades ou se bourrent la gueule, du télé-achat stupide vantant des accessoires inutiles tel le hula-hoop pour maigrir, une magicienne de l’hyper-espace qui s’amuse à électrocuter des extra-terrestres pour passer le temps, ce genre de choses bien débiles.
Bon je sais pas trop comment vous donner envie de voir ce film, à part en vous balançant une petite flopée d’images, surtout que je sais bien que la plupart d’entre vous ne sont pas des amateurs de sous-culture japonaise, mais là franchement ça vaut vraiment le coup d’essayer, ce film est follement idiot et totalement loufoque.

Pour les aventuriers du rire disposés à se laisser porter par le délire et le n’importe quoi, vous pourrez télécharger ce film via ce site. Il faut cependant y être inscrit (facile et gratuit, hein), aussi je vous fournis également un lien pour le voir en ligne (en plusieurs parties et en sacrément moins bonne qualité quand même).