Archive for mai, 2010


En ce moment dans le métro parisien

Publicités

Drame familial


– Dis donc fiston, j’ai trouvé ça dans ton cartable. Il va falloir qu’on ait une discussion sérieuse toi et moi.
– Ah bon tu fouilles dans mes affaires ?
– J’ai pas pu faire autrement, ça puait à des kilomètres. Tu as une bonne explication pour ça ?
– Rooh mais papa, tous mes copains le font.
– C’est pas une raison ! Si tes copains se mettent à manger des crottes de chien, tu vas le faire aussi ? Hein ? Hein ?
– Ben non, bien sûr, non. Mais c’est pas pareil.
– Si c’est pareil ! Puisque je te le dis ! Tu te rends compte comment ta mère va réagir ?
– Ah mais on n’est pas obligés d’en parler à maman. Ça peut rester entre nous.
– Espèce de petit con, j’ai bien envie de t’en coller une. Tu vas aller toi-même lui raconter. Maintenant.
– Oh non pas maintenant. Elle travaille, y a toutes ses collègues et tout.
– Je veux pas le savoir. Allez, au trot.

"Maman, j'ai un truc à te dire..."

– Ça y est, tu lui as parlé ?
– Ben elle était déjà au courant en fait.
– Ah bon ? Bon ben tu vois t’as réussi à faire pleurer ta mère. Espèce d’ingrat, va !
– Hein mais non pas du tout elle s’en foutait complètement et je…
– Silence ! Tu ne me parles pas sur ce ton ! Maintenant tu viens avec moi, on va vider ce brochet.
– Hein, quoi ? Non ! Je refuse !
– Tu refuses ?
– Papa, j’aime ce brochet. Tu peux me chasser de la maison, me deshériter, mais je ne renierai pas mon amour.
– Ah oui ? Et bien je vais faire mieux. Je vais te réinscrire chez les scouts Belges.

Oh non papa, pas les scouts Belges. C’est trop la honte.
– Ah on fait moins le malin maintenant, n’est-ce pas ?
– Bon, mais tu me forceras pas à manger Clarke, il en est hors de question.
– Tu mangeras ce qu’il y aura dans ton assiette. C’est quoi ce gosse qui veut faire la loi chez moi ?

Je ne t'oublierai jamais mon vieux Clarke.

– Et comment je vais annoncer ça aux copains, moi, demain ?
– C’est ton problème ça. Et ne reviens pas avec une carpe dans le cartable, je te préviens !

– Les copains j’ai une mauvaise nouvelle. Clarke est mort. En gratin. Avec des champignons. J’ai rien pu faire. Je suis un misérable. Bon par contre mon père croit toujours que je vais à l’école. Sur ce point-là y a pas à s’inquiéter. Non Fredo, n’insiste pas. J’ai pas le coeur à faire un 421 maintenant.

Rampo !

Libérez Scooter !

Une petite galerie de deux-roues hors du commun, comme quoi on peut aussi frimer en scooter. Qui l’eût cru ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Voilà 14 ans que Steve Jobs est revenu chez Apple et la firme est désormais la plus importante entreprise technologique devant Microsoft. Wired nous propose un petit récapitulatif en sept points des succès qui a mené Apple au top, qu’il est mine de rien sympathique de consulter pour se mettre de l’ordre dans les idées.

Joli joujou

Steve Jobs présente l'iPhone en 2007.

Le Tennis, c’est cool

Pour ceux qui étaient, ou qui sont fans de tennis, voici une petite vidéo qui devrait rappeler des souvenirs:

Raaah je veux!

J’aime bien les arbres. Un arbre c’est cool, c’est joli, c’est zen et ç’est essentiel à notre survie sur cette planète. Alors comme j’aime bien les arbres, je vous suggère d’aller faire un tour sur cette page pour y découvrir les 10 plus vieux arbres du monde (tout est toujours dans le titre de toute manière). Comme une sorte d’hommage en fait.

Gal Sherman pour vous servir m'sieurs dames!

Le Général Sherman, qui pourrait être vieux de 7200 ans. Ca calme.

27 juillet 2010

C’est en effet la date de sortie officielle sur mac et pc du premier volet du jeu Starcraft 2, intitulé Wings of Liberty, avec la campagne Terran. Vous pourrez en apprendre plus sur cette campagne dans cet article (incluant une vidéo plutôt intéressante sur les différences entre la campagne et le multi).

Ci-dessous une Interview de Frank Pearce et Bob Colayco, respectivement co-fondateur et RP de Blizzard Entertainment. Après l’interview et rien que pour le plaisir, le tout premier trailer présenté à Séoul en Corée le 19 mai 2007 lors du Blizzard Worldwide Invitational. J’ai d’ailleurs choisi de poster la version du trailer filmée lors de cette convention, malgré sa piètre qualité et alors qu’il est également disponible en plein écran haute définition, rien que pour apprécier l’ambiance surchauffée de la salle et entendre les réactions des Coréens en délire. Assez parlé, place à l’interview.

Vous venez d’annoncer une date de sortie officielle pour StarCraft II après seulement trois mois de bêta, est-ce qu’on peut en conclure que le test s’est plutôt bien passé ?

Frank Pearce : Oui, la bêta s’est effectivement très bien passée. Nos dernières bêta tiraient peut-être un peu plus sur la durée mais c’était relatif à World of Warcraft, historiquement parlant, la bêta d’un jeu comme Warcraft III par exemple ne devait pas avoir duré beaucoup plus de trois mois non plus. C’est vraiment une durée de bêta assez standard pour nous.

StarCraft 2 s’annonce comme la plus grosse sortie PC de 2010…

FP : Nous préparons aussi Cataclysm pour cette année…

… certes, mais en ce qui concerne StarCraft 2 certains analystes misent d’ores et déjà sur plus de 5 millions de ventes avant la fin de l’année, est-ce que c’est votre cible ?

FP : Tout est possible, il n’y a pas vraiment de cible spécifique pour nous. Notre objectif est simplement de placer notre jeu dans les mains du plus grand nombre possible parmi nos fans. Et puis nous devons considérer les différences des marchés visés par notre jeu : nous vendons des boites aux Etats-Unis ou en Europe mais en Asie, le modèle économique est différent, certains des utilisateurs vont pouvoir jouer à notre jeu sans jamais avoir à acheter le client là-bas. Il est donc assez difficile de calculer un nombre précis de toutes façons.

Aujourd’hui, nous avons surtout vu la campagne solo de StarCraft II, qui sera sûrement accessible à tous les publics, mais d’un point de vue multijoueur, comment comptez-vous attirer les gens effrayés par la réputation très hardcore de la série ?

FP : Définitivement avec des tutoriels et des « challenge missions ». Celles-ci ont été tout spécialement créées pour réduire l’écart entre les joueurs occasionnels et les fans plus hardcores grâce à la présence de conditions de jeu spécifiques qui permettent de mieux comprendre certaines des mécaniques intrinsèques au jeu en multijoueur.

Oui j’ai pu voir, notamment, une challenge map jouable uniquement avec les raccourcis claviers…

Oui voilà, il y une carte qui vous forcera à apprendre les différents raccourcis claviers, une autre qui vous apprendra à rusher, ou au contraire à contrer un rush ennemi, à comprendre quel type d’unité est préférable dans certaines situations ou face à certaines menaces, à être stratégique avec votre ordre de construction, ce genre de choses.

Lorsque StarCraft premier du nom s’est lancé, vous ne pouviez pas prévoir qu’il deviendrait la coqueluche de la scène eSports, maintenant que c’est une quasi-certitude pour StarCraft II, qu’avez-vous prévu pour contenter ce genre de joueurs ?

Bob Colayco : Nous pensons que les nouvelles unités et stratégies introduites par StarCraft II seront les principaux éléments attirants pour ce genre de joueurs. Certaines de nos nouvelles mécaniques de gameplay – comme la vitesse de marche accrue sur le Creep pour les Zergs qui vous invite plus ou moins à « zergifier » toute la carte alors que c’était un élément principalement restrictif dans le premier StarCraft – ajoutent une profondeur stratégique renouvelée au jeu et c’est exactement ce qui intéresse ce genre de joueurs. Et puis nous avons toutes les options du type replays et autres dans la nouvelle version de Battle.net pour combler ces joueurs une fois de plus.

Et vous n’avez pas peur que la communauté de joueurs se divise entre ceux qui passeront à StarCraft II et ceux qui resteront sur StarCraft ?

Bob Colayco : Nous avons eu énormément de retours positifs sur StarCraft II, que ce soit chez les joueurs de base ou les organisations d’eSports, donc nous pensons qu’une transition plus ou moins officielle s’opérera progressivement à la sortie du jeu pour en faire le nouveau « standard ». Maintenant, si les gens veulent continuer à jouer au premier StarCraft aussi, cela ne nous dérange pas.
Frank Pearce : Tant qu’ils jouent à un jeu Blizzard, ce n’est pas un problème.

Et vous ne pensez pas que sortir StarCraft II et World of Warcraft : Cataclysm la même année puisse nuire à la population de joueurs sur l’un et/ou l’autre des deux jeux ?

FP : C’est définitivement un sujet qui nous intéresse beaucoup, mais lorsque l’on développe un jeu et que les choses se passent très bien, nous voulons le mettre entre les mains de nos fans le plus vite possible. On a donc préféré ne pas attendre que « l’effet StarCraft II » se résorbe avant d’organiser la sortie de Cataclysm. Les deux jeux pourraient même paraître complémentaires grâce à l’intégration de la communauté unifiée de la nouvelle version de Battle.net ; vous pourriez être en train de jouer à StarCraft II jusqu’à ce qu’un des membres de votre guilde World of Warcraft vous contacte en jeu pour vous demander de venir participer à un raid, par exemple.
Bob Colayco : Et puis les deux jeux sont tout de même assez différents et n’attireront pas forcément les même joueurs.

Quels sont vos plans après la sortie pour l’arrivée de Heart of the Swarm et Legacy of the Void, faudra t-il attendre des mois ou des années pour y jouer ?

Frank Pearce : Ça prendra aussi longtemps qu’il faudra, disons… un certain nombre de mois supérieur à un an.

Mais pas dix ans.

Frank Pearce : Pas cette fois, non.

Côté World of Warcraft, on n’a plus entendu parler de la population du jeu depuis un moment maintenant, est-ce que c’est un signe de stagnation ou une conséquence des problèmes rencontrés en Chine l’an dernier ?

Frank Pearce : Nous avons toujours plus de 11,5 millions de joueurs actifs sur World of Warcraft, le fait que Wrath of the Lich King ne soit toujours pas sorti en Chine est définitivement un facteur. Lorsque nous lancerons WotLK là-bas, nous verrons sans aucun doute le retour de la croissance, et puis il y a également la sortie de Cataclysm à prévoir à la fin de l’année en Occident avec une fois encore une croissance à prévoir.

Mais la stagnation actuelle a bien été causée par le changement d’opérateur en Chine ?

Frank Pearce : Pas vraiment, non. En fait, on a même vu une petite augmentation de la population en Chine depuis le changement d’opérateur.

Durant la présentation, vous avez annoncé 29 missions pour la campagne solo de StarCraft II, s’agit-il là des missions principales uniquement ?

Frank Pearce : Non, certaines d’entre elles sont optionnelles, des « sous-campagnes », objectifs secondaires, ce genre de choses.

On ne sera donc pas obligé de tout faire pour finir le jeu ?

Frank Pearce : Non, vous pourrez même prendre un chemin optimal si vous tenez désespérément à finir le jeu le plus vite possible.

Et si je veux au contraire essayer d’absolument tout faire, est-ce que c’est possible en une seule partie ?

Frank Pearce : Vous pourrez tout faire. Il faudra sans doute refaire certaines parties de la campagne parce qu’une partie des choix disponibles sont mutuellement exclusifs, mais vous pourriez effectivement recommencer et essayer quelque chose d’autre entièrement.
Bob Colayco : Il devrait être possible de tout voir au bout de deux ou trois parties, je pense.

Finalement, vous préparez une nouvelle Blizzcon pour le mois d’octobre ; vu que StarCraft II sera sorti d’ici là et que Cataclysm sera sûrement imminent, peut-on déduire que Diablo III sera la star cette année ?

Frank Pearce : Il y aura définitivement de nouvelles informations sur tous nos projets à la Blizzcon, tous nos jeux seront des stars.
Bob Colayco : Mais il y aura effectivement du nouveau pour Diablo III.

Votre attention s’il vous plait

On a failli ne pas en parler! Mon Dieu! C’est la Games Week sur MusicRadar! Et cela peut prêter à confusion mais il s’agit bel et bien de musique, pas de jeux vidéo, enfin si, mais il est question de musique de jeux vidéos ou de revival 8-bit, ce genre de choses. Une petite image pour faire un break:

La semaine du jeu pour les non anglophones

Ouaaaaaais!

Il y a même un tutorial (avec des images et tout) pour réaliser le morceau Carry On Wayward Son de Kansas en 8-bit.

Et pour conclure, je vous copie l’introduction de MusicRadar, qui eux introduisent lorsque nous, nous concluons.

Videogames and music have always made for easy bedfellows. Guitar Hero and its ilk might represent the most obvious meeting point, but music has been a crucial part of games culture since the days of the ZX Spectrum.

This week, MusicRadar is celebrating this unique and sometimes strange relationship by (among other things) immersing itself in the chiptune scene, exploring the world of games soundtracks and finding out just how easy (or difficult) it is to get your music into Rock Band. We’ll even show you how to turn your videogame controller into a MIDI one.

Here’s what we’ve got so far – keep checking back here for more.

Atari Rhapsody

Au piano : un Atari 800XL. À la guitare : un Texas Instruments TI-99/4a. À la basse : un lecteur de disquettes 8 pouces. Un disque dur 3,5 pouces aux percussions et un scanner HP ScanJet 3C au chant. Impressionnant.

Business Card Sniper

Lapsus, dès que tu as tes nouvelles cartes de visite faut que tu t’entraînes à faire ça, histoire d’impressionner tes collègues.

Just cruisin’

Comme promis ici même, voici une petite vidéo totalement inintéressante de votre serviteur cruisant peinard avec Moon8 en fond sonore. Chose promise chose due.