Archive for 17/06/2010


Romero writes a romantic comedy

Publicités

Sans blabla, des screenshots pour illustrer l’évolution de Sid Meier’s Civilization, de 1991 à aujourd’hui.

Civilization

Civilization II

 

Civilization: Call to Power

Civilization III

 

Civilization IV

 

Civilization V

Nostalgie

On parle beaucoup de Civilization 5 en ce moment, normal, mais souvenez-vous… Civilization, le premier volet, celui sur lequel j’ai passé des heures, celui que j’ai refilé à Tranx et qui fait que près de 20 ans plus tard, on en parle encore. Nostalgie…

Je plaisante Mamie, n'est Dieu que Dieu lui-même bien sûr.

Les débuts d'une série mythique, Sid Meier devient Dieu.

Complément en vitesse de mon post sur Civilization 5 parce que j’avais pas vu ça :

Que c'est beau ! (bis)

Sur ce petit bout de screenshot tiré de la vidéo du gameplay on peut voir la ville de Kyoto, avec sa barre de santé nettement dans le rouge, en train de cramer joyeusement. Je ne m’étendrai pas sur la barbarie dont il faut faire preuve pour brûler une aussi belle ville que Kyoto (même les Américains ont fait preuve de retenue pendant la seconde guerre mondiale et n’ont pas – ou très peu – bombardé cette ancienne capitale à la valeur culturelle inestimable.)

Apprenez toutefois, cela va ravir les amoureux de massacres en tous genres, que le système de destruction de ville a été modifié et est maintenant bien plus avancé (en gros un tour permet de réduire un point de population, il vous faudra donc dix tours pour réduire une ville de taille 10 à néant). Vous pourrez en outre choisir de ne pas occuper la ville mais d’y installer un gouvernement fantoche sur lequel vous aurez un contrôle étendu quoique pas absolu. Beaucoup de nouvelles tactiques en perspectives, donc.