C’est quand la dernière fois que vous avez maté un bon polar / policier / film d’atmosphère comme on n’en fait plus ?
Y’a trop longtemps, voilà quand.

« Dans ses Yeux » de Campanella renoue avec ce style certes classique mais tellement bon. C’est un film de qualité qui suit un flic à deux époques différentes : mi-70 alors qu’il bosse sur une sordide affaire de viol et meurtre, et 20 ans plus tard alors qu’il entame sa retraite et décide d’écrire un bouquin sur l’enquête.
Bien entendu son travail d’écriture fera ressurgir tout plein de démons du passé.

Dialogues grandioses, jeux d’acteurs crédibles au possible malgré la complexité de certaines scènes, personnages secondaires excellents (le coéquipier du flic est génial), et puis merde quoi tout simplement un film époustouflant qui ne s’oublie pas de sitôt et qui vous laissera méditer de longues journées les thèmes de la justice et de la vengeance. A regarder en VO sous-titrée obligatoirement. Ah, et il a gagné l’Oscar du meilleur film étranger (face à Un Prophète d’Audiard quand même…)

À voir. Si si vraiment. Je sais, on se conseille toujours plein de films. Mais celui-là, il est à voir.

Sinon, un autre film de l’acteur principal :

Ton très différent, le film suit 2 petits escrocs (un expérimenté et un débutant) en pleine crise économique du pays fin 90. Rythmé, plein de rebondissements, amusant. Très très bon. Un mixte entre le Kid de Cincinatti, Arnaque Crime et Botanique, Usual Suspects et Blood Sport.
Ok ouais non, pas Blood Sport, mais ça aurait été cool.

Je recommande vivement. Faites-vous une soirée, commencez par 9 reines et finissez par Dans ses Yeux. Dans l’autre sens, ça casserait l’impact de Dans ses Yeux car il faut une nuit pour le digérer.

Attention : pour ces deux films, ne lisez pas de critique, elles sont bourrées de spoilers. Allez-y, comme moi, sans en savoir plus que ce qu’il y a dans ce post.