Firaxis vient de dévoiler trois nouveaux screenshots pour Civilization V qui confirment l’entrée en scène d’une carte stratégique. Celle-ci permet une vision globale du monde dans un menu sobre et dépouillé accordant une lisibilité accrue. On trouvera reprises les informations les plus importantes pour la gestion géostratégique de son empire : type de terrain, ressources, aménagements, unités militaires… Il sera bien entendu possible de voir toutes ces infos en même temps ou bien séparément.

Cerise sur le gâteau : cette vue sera complètement dynamique, il sera donc possible de jouer à partir de la 2D. On pourra même pourquoi pas faire une partie complète sous cet angle, ce qui permettra peut-être aux configurations les plus modestes ou aux netbooks de profiter du jeu, ou tout simplement de se taper un trip wargame pur. En règle générale cette vue sera surtout pratique pour embrasser d’un seul coup d’oeil la situation militaire, économique et géographique de son empire.

D’autres infos mentionnent l’existence de merveilles naturelles dont l’inclusion dans le territoire débloquera des bonus et avantages inédits pour le joueur les contrôlant. On a appris aussi que les unités uniques de chaque civilisation auront des caractéristiques spéciales. Par exemple les légions romaines possèderont la capacité de bâtir des routes et des forts militaires.

EDIT: Tiens bah, pendant que j’y suis et pour éviter de faire un double post CIV, je viens de terminer une partie épique de Civilization 4. Difficulté : Prince. Mode : Marathon. Carte : Gigantesque. Civilisation : Rome. Victoire par domination en 1907, après 22 heures de jeu. J’ai fait péter les scores, et de loin (voir le screenshot).

Des armées enchaînant les conquêtes, des vassaux en pagaille, et j’ai même pas eu besoin de balancer de bombes atomiques (j’en avais pourtant un petit stock). J’aurais pu gagner par diplomatie en me faisant élire secrétaire général de l’ONU deux fois d’affilée car j’avais suffisamment de vassaux pour m’assurer la majorité, mais j’ai préféré la jouer impérial, Rome oblige. Cela dit j’ai réalisé après la victoire qu’un de mes vassaux, Gandhi pour ne pas le citer, n’était pas loin de s’assurer une victoire culturelle sans que je m’en rende compte. Ce fourbe d’Indien ! Tout sourire et courbettes devant moi mais essayant de me voler la victoire par derrière ! Je m’en souviendrai. Excellente partie en tout cas.