Fais longtemps que j’ai pas posté, je vais donc tenter de me rattraper en vous proposant, ou plutôt en vous suggérant la lecture de deux livres qui n’ont rien à voir l’un avec l’autre.

Pleure, Geronimo:
J’ai dévoré ce livre. Poésie, suspense, grosses bastons sanglantes, infiltration, ninja-apache cut-throat techniques, trahison, désespoir, esclavage, humiliation, vengeance, beauté, épique sont les termes que je compile vite fait pour vous faire un champ lexical de cette véritable tragédie de l’histoire des Etats-Unis d’Amérique.
Geronimo n’était pas chef de clan mais chaman de guerre. Dés son jeune âge il s’est prouvé indispensable dans la lutte des Apaches, dernières des grandes tribus indiennes résistantes, contre les hordes de Mexicains et d’Américains qui souillaient leurs terres, brûlaient leurs champs, pillaient leurs biens, violaient leur femmes. Geronimo fût l’un des derniers indiens à mener des insurrections contre l’invasion des hommes blancs. A must read.

Pleure, Geronimo sur Amazon c’est ici.

La Plus Belle Histoire Du Monde

Le concept : un journaliste scientifique interview respectivement un astrophysicien, un biologiste et un anthropologue (chacun doté d’une notoriété certaine) sur l’évolution de l’univers et des êtres vivants en partant des premières millisecondes après le big-bang, jusqu’à l’élaboration de l’homme moderne, et toutceci en moins de 200 pages.

Soit, c’est un bouquin super trippant. En peu de temps on s’en prend plein la guelle. Check it out.

La plus belle histoire du monde sur Amazon, c’est .