Pour Guy Consolmagno, astronome du Pape (ça claque bien sur une carte de visite) « toute entité – quel que soit le nombre de tentacules qu’elle possède – est dotée d’une âme ». Il se ferait précise-t-il une joie de baptiser un alien si celui-ci lui demandait, même s’il reconnaît peu probable que cette éventualité se présente. Et un zerg, Guy, baptiserais-tu un zerg ?

Guy Consolmagno a affirmé lors d’une conférence au British Science Festival de Birmingham que le Vatican était très au courant des dernières avancées scientifiques. « Vous seriez surpris », a-t-il ajouté. Il a également rejeté la théorie de l’intelligent design comme étant « de la mauvaise théologie détournée par les fondamentalistes créationnistes ».

Répondant aux récentes conclusions de Stephen Hawking sur l’inutilité du postulat divin, Consolmagno a dit : « Stephen Hawking est un brillant physicien et, pour ce qui concerne la théologie, je dirais qu’il est un brillant physicien. »

Consolmagno est également le conservateur officiel de la collection de météorites du Pape (ça aussi ça claque bien comme titre). Ce dernier, s’adressant aux étudiants du St Mary’s University College de Twickenham, les a encouragé a voir les choses de manières globales, au-dessus et au-delà de leurs sujets d’étude. « Le monde a besoin de bons scientifiques, a-t-il dit, mais une vision scientifique devient dangereusement étroite si elle ignore les dimensions éthiques et religieuses de la vie, comme une vision religieuse devient étroite si elle rejette les contributions légitimes de la science à notre compréhension du monde. Nous avons besoin de bons historiens, économistes et philosophes, mais s’ils réduisent la valeur de la vie au champ de leur spécialisation ils peuvent sérieusement compromettre le développement humain. »