La façade courbe de l’hôtel Vdara à Las Vegas agit comme un réflecteur parabolique en concentrant la chaleur du soleil dans une zone spécifique, ici le jardin avec piscine de l’hôtel, où plusieurs personnes ont vu leurs cheveux prendre feu et où le mobilier en plastique fond quand il est exposé. On pressent ici sans doute le futur des guerres urbaines climatiques, où des hôtels feront la guerre à d’autres hôtels à coups de rayons solaires géants. J’ai hâte.

Apparemment les architectes savaient que cela pourrait être un problème et ont recouvert les fenêtres donnant au sud d’un film supposé disperser la lumière. Mais cela n’a pas suffi. Les employés de l’hôtel appellent ça « le rayon de la mort », mais un des représentants de l’hôtel préfère le terme de « phénomène de convergence solaire ». Quant à Dark Vador, il demande toujours une chambre orientée sud et s’amuse avec sa fenêtre en dirigeant le reflet vers les clients les plus chevelus.