Je viens juste de terminer les « The Pillars Of The Earth » (Pilliers De La Terre en frenchie) de Ken Follett. J’avais souvent entendu parler de ce bouquin et de son auteur. Follett est un best-selling-author, surtout reconnu pour les « Pilliers De La Terre » et de ces nombreux romans d’intrigue politique. Je savais que j’allais me lancer dans une epopee de 1000 pages, et l’idee de me plonger pendant plusieurs mois dans une grosse aventure medieval m’emballait – surtout qu’apres avoir lu des series comme Les Rois Maudits et les Fortunes de France (je n’ai que lu le premier volume de ce dernier) – j’avais envie d’en savoir plus sur la societe humaine de ces epoques reculees.

Les Pilliers De La Terre s’articule sur deux grands axes: l’intrigue politique au sein d’une guerre civile Anglaise du XII siecle, et la construction de cathedrales. Ken Follet reussi avec brio l’elaboration de son histoire autour de ces deux themes. Le livre se developpe sur une quarantaine d’annees, reprenant le destin epique qui unit la vie des personnages principaux à la construction de la cathedrale de Kingsbridge.

Au niveau politique, on est bien servi. Bien que l’intrigue de ce livre releve de la fiction, son contexte lui est bien reel. Il couvre une période allant du naufrage de la Blanche-Nef (en 1120 – pas moins de 140 hauts barons et dix-huit femmes de haute naissance, filles, sœurs, nièces ou épouses de rois et de comtes à son bord, parmi lesquels l’héritier du trône d’Angleterre y meurent) qui laissa la couronne d’Angleterre sans héritier et eut pour conséquence la guerre civile, denomee la periode d’ « Anarchie », jusqu’à l’assassinat de l’archevêque Thomas Becket dans la cathédrale de Cantorbéry en 1170. Le pauvre se fait d’ailleurs fendre la tete en deux par une epee a eux main dans le bouquin(cet element nest pas vraiment un spoil – de toute facon yen a pour 1000 pages avant darriver a ce passage, et il ne spoil en aucun cas l’intrigue directe du livre)

L’intrigue mêle les tensions entre le pouvoir monarchique convoité par l’Église, réalité historique, et les rivalités familiales et amoureuses entre des personnages issus de couches sociales très différentes, allant du hors-la-loi au comte en passant par l’artisan en quête de travail. La religion a egalement une part tres importante dans tout ce bordel.

Bref, bien trippant – surtout ce concept de focaliser toute l’histoire sur la creation dune cathedrale. L’auteur n’hesite pas a rentrer dans le detail de sa construction, se permettant ainsi des passages techniques, expliquant des principes d’architecture etc.

Je conseille.