Bernard Lugan, en plus de porter la moustache avec classe et distinction, est un historien Français spécialisé dans les questions africaines. Sur son blog il nous explique que la situation actuelle en Libye est « la manifestation de l’éclatement de l’alchimie tribale sur laquelle reposait le pouvoir de Kadhafi ». Car la Lybie n’est en effet « pas un Etat, mais un conglomérat de plus de 150 tribus divisées en sous tribus et en clans. Ces ensembles ont des alliances traditionnelles et mouvantes au sein des trois régions composant le pays, à savoir la Tripolitaine avec la ville de Tripoli qui regarde vers Tunis, la Cyrénaïque dont la capitale est Benghazi et qui est tournée vers Le Caire et le Fezzan dont la principale ville est Sebba et qui plonge vers le bassin du Tchad et la boucle du Niger. »

Je vous encourage vivement à aller lire l’analyse complète sur le blog de ce monsieur, car, comme l’exprime un commentateur : « On en apprend plus en 10 minutes sur votre blog qu’en lisant toute la presse nationale. »