Category: Kulturfilm


巨神兵

Logorama par Mat

Lorsque l’on nous écrit en nous envoyant à la face, d’emblée, « Vive le mur, longue vie au mur », on ne peut que lire la missive le coeur serré et la larme rebelle. Quand en plus on nous y dit « tout le sens du savoir est le mur », on se rend compte que des torrents de larmes salées irriguent nos visages et que dehors, tout est beau. Alors quand en plus on nous écrit pour nous parler d’un court métrage avec une proposition de post, ben ça nous fait bien plaisir parce que le court métrage, on ne connait pas bien, voire pour ma part pas du tout, mais aussi parce qu’on n’est pas avare de liberté d’expression et que ça nous donne une bonne occasion d’en parler sans avoir rien foutu. Et quand en plus on jubile lorsqu’une référence à Fallout survient de nulle part, moi je dis merci Mat, mais tu es un peu en avance pour le concours du 10 000ème post.

Voici donc la présentation de Logorama par Mat:

 »
Voici un court-métrage français EXCEPTIONEL, au style superbement FUN !

Voici le Synopsis:

Dans un Los Angeles entièrement constitué de logos, deux Bibendum policiers engagent une course-poursuite avec Ronald McDonald, un trafiquant d’armes. Lorsque ce dernier a un accident, il prend en otage un enfant et se réfugie dans un restaurant, avant qu’un tremblement de terre (le « Big One ») n’anéantis…se la ville.

J’ai adoré et surprise !! la petite musique de fin, après le big-one, ma fait couler une petite larme ! Car la référence et le clin d’oeil qui est fait, est loin de mettre inconnue. Il s’agit de la musique d’intro de fallout 3 ! Je prends ça comme un hommage à la série ! Plus qu’au 3éme opus de la saga !

Voilà… ce court métrage résume très bien, tout ce que j’aime dans le court métrage. La libre imagination , La libre création, et nous faire vivre une aventure hors du commun, avec un maximum d’intensité et en un minimum de temps.

Bravo studio H5, c’est GENIAL !
« 

Outrage

Le trailer du dernier Kitano:

Russell Crowe in talks to play Javert in ‘Les Miserables’.

Et puis en parlant de lui:

Another Earth

Concept qui me semble super original, par contre je ne sens pas la trâme du perso principal. Dommage.

LVDZ, tu as maté Man from Earth?

You calling me a fucking liar?

Hesher. Film indépendant mais au cast de star. Par contre les critiques sont mitigées. Perso, ça me botte bien.
Le trailer complet:

Sucker Punch

« If you don’t stand for something, you’ll fall for anything. »

I saw the devil

Pour ceux qui ont l’oeil, on reconnait Min-sik Choi, du fantastique Old Boy, dans le rôle de l’assassin. Ca s’annonce pas mal.

Ah la la la la la la… Old Boy… quel gachi de l’avoir vu chez Tranx presque sans son et avec un LVDZ qui lachait vannes sur vannes. Je vous en voudrait à jamais.
Old Boy, dans mon top 5 de tout les temps.

Tiens le trailer, pour la peine:

C’est con, c’est lourd, c’est bon

Alors c’est l’histoire d’un groupe de jeunes étudiants ricains, genre fratboys et fratgirls, qui partent camper dans les bois. Malheureusement pour eux, ils rencontrent deux rednecks hillbilies psychopathes qui décident de les trucider…

Et là vous vous dites, putain mais c’est naze comme scénar! Et bien oui. Mais heureusement les deux scénaristes n’ont pas cédé à ce scénar standard du genre horror et ils ont préféré complètement renverser le schmilblic.

Alors c’est l’histoire d’un groupe de jeunes étudiants ricains, genre fratboys et fratgirls, qui partent camper dans les bois. En même temps deux braves hillbillies partent en vacances dans les mêmes bois pour retaper leur nouvelle residence secondaire, tout en profitant de l’air frais, de bières, de pêche… bref toutes les bonnes choses de la vie.
Malheureusement pour eux le groupe de jeunes étudiants ricain débiles s’installent non loin de là, et puisqu’ils sont lobotomisés par la culture horror nous allons assister à un festival de quiproquos et malentendus mortels (au sens 1er du terme).

Film léger et sympa, assez con, avec une pointe d’originalité. Ce n’est pas un chef d’oeuvre (les deux créateurs sont des nouveaux arrivants dans l’industrie), mais c’est fun.
Bref, un film pour ceux qui ont du temps à perdre.

Curse of the Golden Flower

Décidément le cinéma chinois déchire. Je viens de terminer Curse of the Golden Flower (par le réalisateur de Hero et House of  Flying Dagger).

Des décors somptueux, un presque huis-clos dans les intérieurs baroques de la Cité Interdite. Complots, poisons, sous-entendus, bruits de couloir, secrets de famille, manipulations, séductions et trahisons font le quotidien de la sympathique famille impériale.

Des coups de bluff, des coups de théâtres, des coups de poignards dans le dos, des coups de putes, des coups d’états, des coups de tatanes, il y en a pour tous les goûts (et pour tous les coups aussi, du coup).

Mais  également… des ninjas !

Et des batailles épiques en armures dorées, comme dans les Chevaliers du Zodiaque !

Enfin rassurez-vous, on a aussi de la donzelle aux avantages soigneusement mis en valeur.

Je vous ai pas mis le trailer parce qu’on a l’impression de voir un vulgaire film de kung-fu alors que c’est pas du tout ça. C’est bien plus subtil et intriqué, ça traite surtout de liaisons familiales et d’intrigues d’État. Enfin bref, c’est un putain de bon film à l’esthétique sans faille (si, si) et au rythme millimétré. Excellent, vraiment !

Rubber

J’ai hâte de le voir.