Tag Archive: anime


Grand Theft Hentaï

Princess Robot Bubblegum est une parodie reprenant tous les clichés qu’on peut trouver dans les animes, et dieu sait s’ils sont nombreux. La vidéo est présente dans la dernière extension de GTA4 pour Xbox 360. Après cette vidéo qui résume un genre entier, vous n’aurez officiellement plus besoin de regarder un seul anime de votre vie.

Buddha is back… and he’s not happy.

Un film d’animation qui est sorti le 17 octobre au Japon. En même temps le 17 octobre j’avais concert des Morning Musume à Shizuoka, alors bon Bouddha c’était pas ma priorité ce soir là, v’voyez ?

En plus j’apprends que le film a été commandité par une secte locale du nom de Science du Bonheur (Kofuku no Kagaku). Film qui plus est basé sur un bouquin écrit par Ryūhō Ōkawa, le gourou fondateur du mouvement. Ce serait d’ailleurs pas leur premier forfait de ce genre (the Laws of the Sun, Golden Laws, Laws of Eternity, Hermes, tous des films d’animation à vocation prosélyte). Pour vous donner une idée, voilà le genre d’élucubration dont est coutumier l’énergumène : « Dans les 100 prochaines années, les Nations Unies s’effondreront et la guerre au Moyen-Orient éclatera. Le Japon deviendra un centre religieux comme la Mecque et Jérusalem le sont aujourd’hui. En 2050, l’ange Gabriel sera réincarné à Bangkok. En 2300-2400, le nouveau continent de l’Atlantis sera recréé par l’affaissement des Etats-Unis. »

Enfin cela dit moi l’Atlantis je veux bien, ça doit être un excellent coin pour le surf.
Si vous êtes intéressé par l’histoire de cette secte (présente en France, entre autres), leur filmographie et même un portrait du Grand Gourou, cliquez.

Lilium

De Kumiko Noma, composé par Kayo Konishi et Yukio Kondō pour l’ouverture de l’anime Elfen Lied (‘chant elfique’ en allemand).

Les paroles sont en latin, extraits de divers textes sacrés :

  • Psaume 37, ligne 30
  • Extrait de la Lettre à Jacob, ligne 12
  • Extrait de la liturgie des messes Kyrie Eleison (Seigneur, prends pitié), traduit du grec en latin
  • Extrait de Ave Mundi Spes Maria
  • Os iusti meditabitur sapientiam
    Et lingua eius loquetur iudicium

    Beatus vir qui suffert tentationem
    Quoniam cum probatus fuerit accipiet coronam vitae

    Kyrie, ignis divine, eleison

    O quam sancta, quam serena
    quam benigna, quam amoena
    O castitatis lilium

    Traduction française :

    La bouche du juste méditera sur la sagesse
    Et sa langue proclamera la justice

    Béni l’homme qui a enduré la tentation
    Car après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie

    Seigneur, feu divin, prends pitié

    Ô si sacrée, si sereine,
    si bienveillante, si agréable

    Ô Lys de pureté

    Le style graphique du générique s’inspire – on pourrait dire ‘plagie’ à ce niveau de ressemblance – quant à lui des toiles de Gustav Klimt, telle le Baiser.

    Du nouveau sur le coffret collector Serial Experiments Lain

    Alors là, je bave. Méchamment. J’ai réussi à trouver un site présentant l’intérieur du coffret mystérieux de chez Dybex, celui dont je parlais plus bas. Et c’est bôôôôôôôôôôôôôôôôôô.

    Très beau même. Je ne vous mets que les images mais si vous voulez une petite description (et quelques photos supplémentaires) rendez-vous ici.

    La boiboîte, donc, comme on l’a vu.

    L’arrière de la boiboîte, c’est plutôt bien trouvé.

    L’intérieur de la boiboîte, évidemment.

    Une partie du contenu de la boiboîte.

    Boiboîte. Contenu. More.

    Râââââââââh Lovely.

    Seul petit bémol, le manga original d’ABe se trouve être le doujinshi Nightmare of Fabrication que je vous avais présenté , mais en noir et blanc dans le coffret, allez savoir pourquoi.

    Pour finir sur une note positive, citons filmsactu.com, qui a attribué à Serial Experiments Lain la note de 20/20 :
    « Pour beaucoup d’amateurs de science-fiction, la série Serial Experiments Lain n’a été égalée par aucune des tentatives postérieures du genre, en termes de réflexion comme de capacité à anticiper l’avenir. On appelle cela une oeuvre visionnaire. »

    Serial Experiments Lain

    Wow, ça fait bieeeeeeeeeen longtemps que j’ai pas parlé de Lain ici. Faut croire qu’une nouvelle lubie/obsession m’a pris depuis. Je me demande bien quoi ^^.
    Pourtant je les ai encore regardé il y a peu.
    En réalité j’ai juste revu les 6 derniers épisodes (sur 13) mais ça fait combien ? 20 ? 30 fois que je regarde cette série avec toujours autant d’admiration et d’intérêt.

    Bon mais je ne réveille pas le sujet comme ça pour le plaisir d’en dire du bien (quoique). En fait j’apprends à l’instant que l’éditeur Dybex a sorti il y a peu un coffret collector pour fêter les 10 ans de Serial Experiments Lain. On ne peut malheureusement pas en voir grand-chose sur le net mais on sait au moins que le design du coffret déchire :

    Classe et sobriété.

    À l’intérieur vous trouverez (en plus des DVD de la série) : un DVD bonus avec des interviews, un CD audio avec des remixes de la BO, 3 livrets (résumés, croquis, illustrations couleurs), un manga inédit d’ABe Yoshitoshi et une illustration exclusive du monsieur.
    Le prix se situe entre 70 et 90 euros, autant dire que c’est pas donné, mais bon, quand on aime, on ne compte pas.

    Pour ceux ne connaissant pas encore cette magnifique série, je recommande un petit tour sur le mur de Lain de briques.
    Oui ça fait beaucoup à lire en effet. Pourquoi ne pas commencer par cette fiche de présentation ?

    Brought to you by
    Tachibana General Labs

    Global Astroliner

    Une chouette vidéo du Studio 4°C, au graphisme à la Gorillaz, avec du gros hip-hop et de l’action bien barrée, ambiance merdier urbain.

    Où l’on apprend que la pop, ici japonaise, sert à rien d’autre qu’à mouliner le cerveau du peuple. Damned! Qui l’eût cru ?

    DISGAEA (c’est le titre du truc bien que je ne sois pas sûr que ça veuille dire grand-chose)

    Je suis en train de regarder un anime qui me fait penser énormément à In Nomine Satanis/Magna Veritas : il y a un Prince Démon obligé de se friter tous pleins de démons mineurs pour garder sa place, une démone qui le suit et le sert et qui elle-même se coltine toute une troupe de pingouins débiles en guise de serviteurs, il y a un humain qui se croit investi d’une mission divine (buter du démon, au hasard) et une ange qui se balade avec les deux démons pour des raisons pas bien définies. Elle avait pour mission d’assassiner le Prince au départ mais il l’a aidé un peu malgré lui alors elle décide de l’accompagner jusqu’à ce qu’il ressente de l’amour dans son cœur ou tout au moins un brin de sentimentalité (« You’ll be punished in the name of Love » ^^). Le Prince Démon accepte qu’elle le suive mais la considère comme une autre suivante, « encore plus bas que les pingouins » précise-t-il. Les pingouins sont tout excités, forcément (« Hourra ! Une servante ! Quelqu’un qui se trouve en dessous de nous ! Elle doit faire tout ce qu’on lui dit ! C’est super ! »), et l’ange s’incline humblement.
    Bref vous l’avez compris c’est crétin à souhait, de l’humour très INS, quoi.

    Bon par contre au niveau du dessin on se trouve trèèèèèèèès loin de l’ambiance du jeu de rôle de Croc et compères. En quelques mots, c’est kawaï tendance grands yeux et jupette, les personnages principaux sont des gosses, ça secoue beaucoup les bras dans tous les sens et les voix sont assorties aux personnages (avec des cris qu’on pourrait entendre lors d’un concert de Kana, sur scène comme dans la salle). À ce propos le trailer est en anglais mais je mate la série en japonais c’est beaucoup mieux.

    Bref voilà pourquoi je voulais pas poster sur cette série à la base, des fois qu’on me dise « marre des posts Japon/kawaï/manga/jpop/bla bla bla » mais j’ai tellement rigolé (surtout le coup des pingouins) en dépit des dessins vraiment gamin (ce dont je ne suis pas, quoi qu’on en dise, particulièrement fan) que je vous balance quand même le trailer du truc. Et puis encore une fois c’est surtout les similitudes avec INS/MV qui m’ont marqué.

    Attention les yeux, hein ^^

    Voilà je vous avais prévenu. En tout cas c’est clairement pas le meilleur anime que j’ai vu de ma vie mais jusqu’ici j’ai bien rigolé (j’ai regardé deux épisodes). En plus c’est marrant car pas plus tard qu’hier je suis tombé sur le message d’un gars qui est Maître du Jeu à INS et qui commence à poster ses rapports de partie sur un forum. Voilà, là c’est bien je fais du remplissage pour pas un rond ça fait du texte en rab à lire et ça remplit le mur mais par contre je vais devoir arrêter bientôt sinon ça va se voir.

    Kawaï Commie

    Pour les fans de communisme, de nazis et de dessins animés japonais, matez un peu le trailer ci-dessous.

    The Nightmare of Fabrication

    Vous êtes instamment priés de lire cette courte bande dessinée extraite de Visual Experiments, le superbe artbook de Serial Experiments Lain.

    Avec une couverture qui claque, ce qui ne gâte rien.

    A noter, pour ceux qui connaissent la série, que l’histoire qui suit n’y trouve pas d’équivalent. Elle est indépendante et explore tout simplement un autre aspect du cyberpunk, éludé dans l’anime, je veux parler de la robotique/cybernétique.

    Quant à ceux qui n’ont toujours pas maté cette série (alors qu’elle traîne sur leur disque dur), je n’aurais qu’un mot : PUTAIN ESM MATE CETTE SERIE TU VAS VOIR ÇA DECHIRE DEMANDE A LAPSUS COMME JE L’AI FAIT CHIER PENDANT DES ANNEES ET FINALEMENT ÇA VALAIT LE COUP MÊME SI A LA BASE IL EST COMME TOI IL AIME PAS TROP LES MANGAS.
    Bon d’accord, il y a légèrement plus qu’un mot. Mais merdeuh. Bordel. eSm. Watch it.

    Ah ouais donc, la BD. (eSm tu peux la lire direct comme je l’ai dit plus haut peu de lien avec l’anime donc pas de spoiler, et puis ça te fera un bon teaser, voilà).

    Brought to you by :
    Tachibana General Labs

    First kiss

    Ça vient de Kemonozume, une série bien sympa avec des monstres mangeurs de chair, des samouraïs chasseurs de monstres et des histoires d’amour qui finissent mal.

    Voir ici pour le premier épisode, graphiquement très stylé.

    FLCL Cosplay

    Evidemment ceux qui ne connaissent pas la série (honte à eux ! Surtout qu’ils n’ont toujours pas maté Serial Experiments Lain non plus… n’est-ce pas esm ?) ça va pas leur dire grand-chose mais j’ai trouvé ces cosplays vraiment bien foutus alors je les poste.

    Fuli Culi !!!!!!


    Le grand Canti en plein solo de guitare (c’est une Gibson EB0 de 1961)


    Mamimi Samejima


    Haruko Haruhara


    Haruko et Canti


    Never Knows Best

    Plutôt sympa n’est-ce pas ? Je les ai tous trouvéss sur DeviantArt et, puisque vous vous posez la question, oui je suis bien sûr allé chercher ce qu’il y avait comme cosplay de Lain mais ils sont nazes c’est bien dommage.