Tag Archive: Je vais t’en mettre du jaune tu vas voir…


– Alors ma chère Madeleine, à quoi trinquons-nous ?
– Eh bien je vous propose de trinquer à la paix dans le monde et à l’amitié entre les peuples.
– Pfff, vous n’avez rien de moins bandant comme toast ? Vous voulez pas qu’on trinque à votre ménopause aussi, ce serait au moins aussi excitant que ce que vous me proposez.
– Je… Je… De telles paroles sont très inconvenantes, Mr Kim, je vous prie de bien vouloir vous excuser séance tenante.
– Eh quoi ? J’ai tort peut-être ? Vous croyez que je ne sais pas que la moitié de votre salaire sert à payer des putes à votre mari pour s’assurer qu’il ne demande pas le divorce ? Au moment où je vous parle il doit être en train d’écumer un par un tous les bordels de la ville.
– Mr Jong ! Cessez tout de suite ces insanités ! Je vous rappelle que je représente les États-Unis d’Amérique et…
– Et quoi les États-Unis ? Les États-Unis qu’ont pas la trique, ouais ! La prochaine fois dites à votre maquereau fédéral de m’envoyer de la cuisse un peu moins fripée. J’ai du mal à forniquer avec le 3ème âge, ça me rend mou du canon si vous me passez l’expression.
– Mr Il ! Je suis outrée. J’exige des excuses à l’instant !
– Bon, ça suffit. Swang ! Je vois depuis tout à l’heure que vous dévorez des yeux cette vieille catin sur le retour. Est-ce parce que je saute votre femme depuis le jour de votre mariage ?
– Certainement pas, Très Saint Père De Tout Notre Peuple, je me disais seulement que cette mégère aigrie ne connaissait pas sa chance d’être ainsi traitée par votre Grâce.
– Oui et ben la mégère s’obstine à me priver de superlatif. En outre, elle s’offense d’un rien. Bref, elle me gave. Vous allez l’emmener quelque part où je n’aurais plus à l’entendre et faire quelques cochonneries diplomatiques avec elle. Entendu ?
– Avec joie, Généreux Procurateur De Fermeté Et De Fécondité.
– Voilà. Faites-lui goûter notre plat national, si vous voyez ce que je veux dire. Et rajoutez-y du rab de beurre ahahahahah.
– Vous désirez que je l’emmène aux cuisines, ô Enivrante Splendeur Surpassant Les Nectars Les Plus Fins ?
– Vous êtes vraiment trop con, Swang. Une fois que vous aurez fini avec la grognasse ici présente, vous me rappelerez de vous faire muter dans un sale coin. Tiens, au Mexique par exemple. Swang, je vous nomme ambassadeur du Mexique et Ministre des Burritos. Ça a de la gueule, non ?
– Merci à vous, Grand Chef Soutien Du Monde Et Porteur Du Progrès.
– C’est ça, c’est ça. Allez-y, et n’oubliez pas d’emmener la Madeleine dans votre valise diplomatique.

Publicités

Tranche de vie a PyongYang (15)

« Et à ce moment-là mon petit Swan, je lui décoche un coup de genou maison dans les sacs, comme ça !
– OUCH!
– Et ce petit fumier de Japonais se met à glapir dans son dialecte flamisant, alors je lui assène une manchette dans la gorge…
– AAAAAaaaaargh …
– .. suivie d’un nouveau coup de genou…
– HMPF!
– … pour lui apprendre les bonnes manières.
– …
– Ça va mon vieux ? Vous êtes jaune comme un citron. Vous voulez peut-être que mes hôtesses vous massent les testicules hein ? Vous croyez que je ne vois pas clair dans votre petit jeu peut-être ?
– Aaaaabsolummment p p pas Soli…de G g guerrrrrier Galaaact ct ctique …
– Mon Dieu misère Swan Tun, regardez-vous, vous faites peine à voir !
– C’est … c’est que Votre force est celle d’un … troupeau de bisons qui charge !
– Alors vous avez des joyaux en kryptonite pour ainsi résister a mes attaques, hein ? Hahaha ! Alala Swan, votre femme doit se sentir bien seule avec un époux comme vous, dites-ui de passer me voir à l’occasion, que je lui donne du jaune!

« Merci colonel Je ne sais plus quoi …
– Bonne chance Puissant Préateur …
– Merci, merci, je suis nerveux comme une jouvencelle … Cette petite poulette me met sans dessus dessous, surtout dans mes dessous si vous voyez ce que je veux dire hahaha …
– Puisse la Terre survivre à Votre formidable érection, Grand Quetzalcoatlus Érectile !
– C’est gentil tout plein colonel Truk, j’essaierai de m’en souvenir le moment venu. Vous feriez bien de troquer votre chapka pour un casque en fonte, il risque de pleuvoir du jaune ce soir hahaha !
– Que Votre semence apporte une fertilité éternelle aux champs de nos paysans, Vaillant Déstructurateur de Vulves!
– Oui bon ça va, ça va! Cessez de vouloir mettre le paquet à chaque phrase Truk, vous cherchez à obtenir une promotion ou quoi ? Je vous rappelle que je vais juste me serrer une petite biche qui sera executée si elle refuse de coopérer. Mais vu que cette donzelle est particulièrement alléchante à mes yeux, eh bien je veux y mettre les formes pour une fois et me conduire en vrai gentleman Nord-Coréen…
– Votre conquête ne trouvera que la cécité, j’en ai peur Votre Illumination Splendide qui Guide nos Pas, car Votre incroyable perfection plastique dégage une telle lumière emplie d’une joie si dense que les yeux de la charma…
– … oui oui j’ai compris ça va …
– …nte jeune femme qui rugit son impatience de sentir Votre pénis pourfendeur lui labo…
– … ého Truk ça va, j’ai bien saisi votre prop…
– …urer son frêle corps malgré une puissante envie d’engloutir la glorieuse masse spongieuse a pleine bou…
– GENERAL TANG !
– Merveilleux Régisseur de l’Évolution ?
– Exécutez-moi ce cinglé.

– Écoutez les gars moi je veux bien couper votre ruban là, hein, vous me connaissez, docile et tout, mais je sais toujours pas pourquoi.
– C’est une surprise, Monarque Sévère et Intrépide Comme le Fleuve en Crue.
– Je me demande bien ce que vous manigancez. Ça fait plusieurs jours que vous me faites des cachotteries vous croyez peut-être que je ne m’en suis pas rendu compte mais… *coupe* … Oh ! C’est… C’est un train blindé tout neuf qu’il y a là derrière ?
– JOOOOOOOOYEUX AAAAAANNIVERSAAAAAAAAIRE, JOOOOOOOYEUX AAAANNIVERSAAAAAAAIRE ! JOOOOOOYEUX AAAAANNIVERSAAAAAIRE TOUT-PUISSANT SOUVERAIN DES ROYAUMES INFINIS, JOOOYEUX AAAANNIVERSAIRE !
– Oh je suis… confondu… C’est tellement inattendu. Qui donc a eu l’idée ? Chen, c’est vous ?
– C’est une idée collective, ô Illustrissime Poète Apportant la Beauté au Monde.
– Quelle merveilleuse attention. Je ne pensais pas que vous vous en souviendriez. On… on peut visiter ?
– Je vous en prie, votre Impassible Vecteur de Sentience Colossale. Le train est entièrement équipé avec tout le confort requis, plus quelques améliorations spécifiquement ajoutées pour l’agrément de votre Très Suave Personne : wagon-bar, salle de cinéma, cellules d’emprisonnement, salle de sport (sportives incluses), vestiaire des hôtesses de l’air…
– Des hôtesses de l’air ? Dans un train ?
– Eh bien nous nous sommes dit qu’elles auraient d’autant plus de temps pour s’occuper de vous, Très Humble Serviteur de Vous-même et pas d’Autre.
– Ahah en voilà une excellente idée, Chen, ça ne m’étonne pas de vous ahahah. Combien sont-elles ?
– Oh ! Un plein wagon.
– Très bien, très bien mon petit Chen. Une chose me chiffonne cependant.
– Faites-moi donc part de votre préoccupation, Vétéran de l’Avenir et des Incommensurables Possibles.
– Dites-moi : pourquoi l’intégralité de ce train est-il peint en jaune ?
– Euh… alors, c’est une très bonne question votre Indéfectible Colosse de Savoir et de Savoir-vivre… la réponse c’est que, vous voyez, on s’est dit que… enfin en train… les cahots… les secousses… enfin des fois il arrive que… qu’on ait… qu’on ait du mal à viser… voilà… enfin, vous voyez… alors euh… on s’est dit… c’est une idée collective, hein… jaune sur jaune… ça se verrait pas trop… au cas où… enfin au cas où vous louperiez une hôtesse… à cause d’un cahot. Voilà.
– Mais c’est finement observé mon petit Chen, bravo pour votre présence d’esprit et le pragmatisme dont vous savez faire preuve, je vous félicite. Il n’y a pas de quoi se sentir gêné, vous savez. Tout le monde sait à quoi servent les hôtesses de l’air. Surtout dans un train Ahahah. Arrêtez de rougir Chen on dirait un Russe après sa cinquième bouteille de vodka. Ça me donne une idée, tiens. Faites démarrer les machines, je pars sur-le-champ pour Moscou. Bien envie de montrer cette merveille à mon pote Poutine moi. Préparez-moi une nouvelle fournée d’hôtesses pour mon retour, il se peut qu’on ait un peu usé celles-là.

– … et voilà comment, à partir de dix tonnes de blé, nous pourrons produire plus de cinq cent kilos de beurre radioactif.
– C’est formidable mon cher Dr. Jun. Grâce à vous nous allons donner un nouveau sens au concept donner du jaune. Et croyez-moi, les Japs vont s’en prendre plein.
– Servir mon pays et la science sont mes uniques préoccupations, ô Etoile Quantique de Surgénération.
– Vous reléguez la catapulte à blé au rang de vulgaire joujou pour dictateur africain sur ce coup-là, Jun. C’est le caporal Tong qui va faire la gueule hahahahaha !
– Merci, Resplendissante Source du Savoir Multiséculaire.
– Dites-moi Dr. Jun, tous les scientifiques ont une tête d’ahuri comme la vôtre ou bien vous avez tellement été défavorisé par la nature que vous avez décidé de vous venger d’elle en la salopant avec vos doigts plein de science ?
– Je… je ne comprends pas, Fierté Solaire de tout le Corpus Scientifique Terrestre.
– Allez Jun, me la faites pas. Vous devez pas vous serrer beaucoup de meufs, n’est-ce pas ? Surtout fringué comme vous l’êtes. La blouse blanche ça rendrait frigide une hôtesse de l’air sur un vol Pyong Yang/Las Vegas. Demandez à mademoiselle ici présente. C’est pas le beurre radioactif qui te fait mouiller, n’est-ce pas ma grande ?
– Hihihihihihi.
– Bon allez, je vous laisse retourner vous branler dans vos éprouvettes. J’espère que le foutre dans les mottes de beurre ne fausse pas trop les résultats, Jun.
– Seigneur et Maître Incontesté, une chose pareille jamais…
– C’est bon Jun, lâchez-moi la grappe, mademoiselle va se charger de la prendre en main et d’en tirer du jaune de première qualité, et pas radioactif celui-là. Hahahahahahaha !
– Hihihihihihihi.

Tranche de vie à Pyong Yang (6)

– Regardez-moi ces beaux épis, Caporal Tong.
– Ça oui, votre Inimitable Explosion de Beauté Surréaliste, ce sont pour sûr de putains de beaux épis.
– Dites donc Tong, vous vous laissez aller, là. Je ne vais pas tolérer ce genre de langage. Vous avez été élevé chez les capitalistes ou quoi ?
– Désolé, votre Immaculée Transgression, c’est à cause de l’émotion ressentie devant un si beau champ.
– Bon eh bien calmez-vous. Heureusement que je ne vous ai pas emmené ce matin admirer les chaînes de montage de nos chères ogives nucléaires.
– Si je puis me permettre, votre Inattaquable Suavité Tectonique, une si belle moisson fait chaud au coeur. Quand je pense à tous vos sujets que nous allons pouvoir nourrir grâce à tout ce blé.
– De quoi parlez-vous, Sun ?
– Eh bien, tout ce blé donnera des tonnes de pain qui permettront à votre population de subsister.
– Vous êtes devenu fou, Sun, ce blé n’est pas destiné à être bouffé par cette bande de gueux en loques qui me sert de peuple.
– Mais, votre Intrépide Dragon Déïpare, que voulez-vous donc en faire ?
– Ce blé nous servira à attaquer le Japon. J’ai dit.
– Attaquer le… J’ai peur de ne pas comprendre, Gargantuesque Sire.
– En effet, Sun, vous ne comprenez que dalle. Caporal Tong !
– Oui, votre Déferlante Colère du Ciel !
– Comment avance la construction de notre catapulte à blé ?
– Selon les plans, votre Fanatique Feu de Courage et d’Altruisme.
– Parfait, parfait. Dites donc, de voir tout ce jaune, ça me fait bander. Je crois que je vais bénir cette moisson en l’arrosant de ma semence.
– Chef Suprême et Incontesté, si vous désirez qu’on vous laisse…
– Bah non restez, et prenez-en de la graine, ahahah c’est le cas de le dire.

Tranche de vie à Pyong Yang (5)

– Votre Inaltérable Grandeur Galactique, voilà la gagnante de notre grand concours ‘Une Nuit Avec Kim Jong-Il le Viagra Humain’.
– Vous voulez rire, Li-Pak ? Comment voulez-vous que j’engrosse cette infâme ménopausée ? En plus elle ressemble à ma mère.
– Je n’y peux rien, votre Sérénissime Avalanche de Talents, mais les règles du concours sont très strictes et elles stipulent jaune sur blanc que la gagnante se verra fécondée par Votre Incommensurable Altesse Azurée.
– Et qui a eu l’idée de ce concours, Li-Pak ?
– C’est… C’est moi votre Turpitude Iconoclaste.
– Exactement. Je vais vous faire couper la bite et on vous la fourrera dans la bouche, avec une couille dans chaque oreille, pour vous apprendre à organiser des concours m’obligeant à copuler avec le 3ème âge.
– Merci Votre Générosité, j’ai toujours eu envie de me manger la bite.
– Pas de quoi, Li-Pak, ça me fait plaisir à moi aussi.
– Heu, et pour la vieille, vous voulez qu’on la renvoie ?
– Pas la peine, je vais m’occuper d’elle. Rien ne m’est impossible Li-Pak, vous devriez le savoir.
– J’ai ouï dire que dans sa jeunesse elle avait été hôtesse de l’air.
– Eh ben voilà, fallait le dire tout de suite, Li-Pak. Allez ma grosse, viens par ici. Je vais te mettre du jaune.

Tranche de vie a Pyong Yang (3)


« Kyu, admettez le une bonne fois pour toute, vous nous posez un grave probleme de style!
– Votre Glorieuse Eminence, Vous m’en voyez devaste par une telle nouvelle!
– C’est pourtant pas complique a comprendre quoi, merde! Vous n’avez qu’a me contempler, vous verrez tout de suite la difference!
– Mais Votre Immense Immensite Qui S’Etend Bien Au Dela De L’Univers Connu, je ne peux rivaliser avec Votre grace naturelle! Comment pourrais-je m’elever jusqu’a Votre irresistible maitrise du style?
– Certes certes, j’entends bien, mais commencez au moins par mettre des lunettes de soleil, ca serait deja plus rock’n’roll. C’est vachement important le rock’n’roll dans votre boulot. Regardez, moi, j’arbore une coiffure que les americains m’envient, j’ai des lunettes qui tabassent litteralement les fondamentaux de la mode, et je ne faillis jamais dans le choix de mes chemises. Mais vous, la, tel que je vous vois, vous vous prenez pour un republicain. Pour un putain d’americain merde Kyu reagissez! Comment voulez-vous etre pris au serieux ?
– Mes yeux s’innondent de larmes lorsque je vous entends ainsi decrypter ma miserable vie, Maitre Parmi Les Maitres, et je crois que le vin favorise ce geyser d’emotions… J’ai bien la quelques bracelets cloutes qui feront, je pense, l’affaire en attendant…
– Des bracelets avec des clous dites vous ?
– Oui, Votre Serenissime Plenitude Qui Baigne De Lumiere Nos Miserables Etres Sans Interet!
– Kyu, mon petit Kyu, je suis au regret de vous annoncer que, pour cette impardonnable erreur de jugement, je vais ordonner que l’on vous tranche tous les membres, que l’on vous reduise a l’etat d’homme tronc dont le seul et unique but dans la vie sera de me contempler!
– C’est un honneur, Createur De Vie…
– Et je vais veiller a ce que l’on vous coupe la langue, vous etes encore plus mielleux que ces abrutis de generaux qui me servent, Kyu decidemment je me demande bien pourquoi j’ai autorise votre naissance…

Kim Jong Il Voyageur Interstellaire parcourant l’espace et le temps

– Tiens c’est bizarre, on dirait que ça sent le steak frit. Général Yun, vous avez mangé du steak ce midi ?
– Non votre Splendeur Démesurément Splendide, j’ai pris des lasagnes à la cantine.
– Général Choe, vous vous êtes chié dans le froc ?
– Je ne crois pas votre Glorieux Sourire du Matin Pluvieux.
– Qu’est-ce que c’est que ce superlatif qui pue du steak. Vous venez de l’inventer ?
– Euh… Oui votre Intense Fécondité Fémurale.
– Continuez avec des superlatifs à la con dans ce genre et vous allez prendre un coup de jaune.
– Bien compris votre Télévisuelle Sérénité.
– Bon et d’où viens cette odeur de steak alors, hein, vous pouvez me le dire ?
– Je… Je crois que ça vient de dehors votre Trépidant Eclair Noctambule.
– Vous vous foutez encore de ma gueule, Choe. Je vais vous mettre plein de jaune et ensuite je vous balance hors de la capsule d’isolation espace-temps créée par la puissance de mon aura cosmique. Il n’est pas dit qu’un sous-officier se sera foutu de ma gueule avec des superlatifs à la con et des odeurs de steak venant de l’espace.
– Je vous prie d’accepter mes plus humbles excuses, ô Soleil Impérial de Dix Mille Eternités.
– Bon vous avez de la chance, j’aperçois Andromède, on est bientôt arrivés.
– Quelle vue perçante vous avez, Puissant Principe de l’Univers Qui Donne Vie et Raison de Vivre à Tous les Êtres et Toutes les Choses.
– Ça va Choe, inutile d’en faire des tonnes. Vous êtes sûr que vous vous êtes pas chié dans le froc ?

Tranche de vie a Pyong Yang


« Voila votre Divinite, une serie de poupees a Votre gloire eternelle et sans partage…
– Dites donc Chun, vous ne seriez pas en train de vous foutre de ma gueule par hasard?
– Mais je n’oserais jamais faire une chose pareille sans immediatement me donner la mort et m’infligeant un maximum de souffrances!
– D’accord, d’accord, mais ces poupees ne ressemblent a rien, c’est ridicule!
– Elles proposent pourtant un panel de fonctions qui ridiculisent jusqu’a l’industrie spatiale americaine Votre Sublime Altesse et Maitre de l’Avenir…
– C’est quoi ce bouton rouge la?
– Ca, c’est pour jouer une symphonie en Votre honneur. La symphonie dure 7 heures, vous l’avez vous meme composee un jour de grave fievre …
– Chun, je ne suis jamais malade, cessez votre diatribe pathetique, je vais ordonner que l’on vous coupe la tete sur le champ.
– Votre Immense Altesse Reine De Tout Ce Qui Est Ce Qui A Ete Et Ce Qui Sera! Laisser moi au moins vous expliquer plus en detail de quoi il retourne!
– Hmmmm. Je vais arreter le temps 5 secondes et je deciderai si ce que vous avez a me dire vaut la peine que j’epargne votre existence et celle de la race humaine en generale. Je vous ecoute…
– Alors heu la le bouton vert c’est pour influer sur le cours du marche a Wall Street, et la molette bleu azur c’est pour modifier subtilement le processus des marees sur Terre et la le petit clavier dissimule sous la jupe permet de terraformer des planetes en moins d’une journee et …
– Chun?
– Votre Eminence Bien Aimee De Tout Etre Connu Et Inconnu?
– Je ne vois qu’un petit triangle de fourrure sous cette jupe…
– C’est que…
– Vous vous foutez vraiment de ma poire ma parole!
– Je me disais que l’on pourrait integrer une petite fonction pour adultes car vous voyez de temps en temps quand l’homme a le feu aux co…
– Assez! Je vais integrer votre miserable carcasse au cimetiere communal voir si va vous met toujours le feu aux burnes. Qu’on lui coupe la tete ceans! Et que l’on m’apporte une nouvelle cargaison d’americaines que je leur donne du jaune, je n’ai plus de rouge.

La preuve que Notre Bien Aime Guide pete toujours autant la forme que le fond

L’Eternel Bienfaiteur De Toutes Choses Vivantes, Visibles Ou Invisibles, Existantes Et Non Existantes, dans Son incroyable generosite a decide cette nuit de benir l’humanite en lui offrant le temoignage de Son immense pouvoir:


L’album ‘For my niggaz’

Il n’aura fallu au Divin Interstellaire Kim Jong Il qu’une nuit pour enregistrer et mixer les 374 pistes de ce disque inoui, remettant en cause les fondamentaux de notre musique tonale pour indiquer la voie a suivre aux musiciens des prochains siecles. Vous trouverez desormais Mozart Chopin Beethoven et autres au rayon ‘Variete Internationale’.


« They asked me
Yo Kimmy
how comes you always move with class?
I told’em
Bitches
Dat’s ’cause I slap your ass!

Puissent les pourfendeurs de la verite se manger la langue pour l’eternite, le rayonnement du Glorieux Leader De L’Univers ne faiblit pas.

Camarades, le beurre est gras!


« Je leur en ai mis du jaune, aux americaines, ha ha ha ha!