Tag Archive: La lama Dalaï est une fiotte


Message personnel du lama Dalaï aux rédacteurs du Mur de Laine de Briques

« Je vous crache à la gueule. »

Rââââh il nous en a foutu partout ce con là !

Publicités

Les grenouilles s’expliquent

Des fuites dans les services secrets des grenouilles nous apprennent aujourd’hui que le commando largué au-dessus du territoire crapaud hier matin a pour mission d’égorger un maximum de crapauds avant de se retirer du territoire. Stupeur dans le monde entier. L’envoyé des grenouilles aux Nations Unies a été convoqué afin de s’expliquer sur cet acte terroriste.

En fait on voulait célébrer fastueusement la naissance de cette sympathique tradition lancée par le Mur de Laine de Briques, tradition consistant à égorger du crapaud tous les 10 janvier. C’était aussi pour bien signifier au monde entier les différences fondamentales entre crapauds et grenouilles, afin que personne n’égorge de grenouille par mégarde, vous voyez. Alors oui ça fait cinq jours qu’on égorge allègrement du crapaud mais je dois dire qu’on s’est un peu laissées emporter par notre enthousiasme.

C’est le moins que l’on puisse dire car le commando grenouille parti hier s’est rendu coupable d’un véritable massacre. Le nombre de crapauds égorgés pourrait dépasser la centaine.

Du coup, c’est avec effarement que les regards du monde entier se tournent vers le Mur de Laine de Briques. Des questions se posent : quel sauvage a bien pu prôner le développement d’une coutume aussi barbare ? Qui sont vraiment les rédacteurs du Mur de Laine de Briques ? se rendent-ils comptent de leur responsabilité dans cette affaire ?
Pressé de toute parts, Tranxenne clame son innocence :

Je n’ai rien à cacher.

Finalement, c’est sans eux qu’un compromis satisfaisant toutes les parties a été trouvé. En premier lieu, la tradition consistant à égorger des crapauds sera retirée. Les différences culturelles entre grenouilles et crapauds seront dorénavant mieux enseignées afin d’éviter les amalgames. Enfin, les dirigeants grenouilles et crapauds ont été invités à se serrer la palme sous l’œil bienveillant du lama Dalaï, libéré de sa geôle pour apporter sa bénédiction à la paix enfin retrouvée. Il a affirmé ne tenir aucune rancune envers les crapauds.

Tout est bien qui finit bien.