Tag Archive: Label nazi


Adolf da party animal

– Et on a bu, on a bu, on a dansé et on a… Burp ! Vous auriez du venir, Hans, ils sont chouettes ces Coréens.
– Mein Führer, vous…
– Ils m’ont même promis qu’ils allaient ouvrir un bar à mon nom ! Si c’est pas une belle preuve d’amitié, ça, je sais pas ce que… hips !
– Mein Führer, je…
– Quant à Gertrud et Brigit, elles ont été parfaites, très à l’aise dans leur rôle diplomatique.
– Mein Führer…
– Quoi, Hans, quoi ? Arrêtez de Mein Führer à tout va et dites-moi donc ce qui vous tracasse, je suis à votre écoute, je suis… l’Oreille de l’Allemagne ! Burp !
– Mein Führer il me semblait, enfin j’ai peut-être mal compris, que c’était avec le Japon que nous avions convenu d’une extension des échanges diplomatiques en vue de la conclusion d’un pacte incluant la principale puissance de l’Asie dans l’Axe. Or d’après ce que vous me dites c’est en Corée que vous avez entamé des… relations cordiales.
– Ah… oh hmmm boaarf… vous savez, mon petit Hans, c’est sans doute pas très grave. Ils se ressemblent tous ces asiatiques.

Quelque part en Corée du Sud

Nazis in spaaaaaaaaaaaaace !!

 

De la nécessité de connaitre l’Histoire

Donald the Nazi

Un film de propagande anti-nazi datant de 1943 et réalisé par Walt Disney.

Vivement qu’on voit Bob l’éponge en taliban.

Ein, Zwei, Die!

Un petit Left4Dead dans la neige, ça vous tente ?
Un film norvégien bien comme il faut, ça s’appelle Dead Snow et ça a l’air funky.
Sortie le 9 janvier.
Hop, les affiches.

Tout ça me fait penser à cet autre film dont on avait parlé avec des zombies-nazis se relevant pour envahir la Hollande (on se demande bien pour quelle raison qui que se soit voudrait envahir la Hollande. Sans doute les tulipes). Le titre c’était Worst Case Scenario.

Jeu de familles en folie

Un jeu de cartes à l’effigie d’anciens dictateurs, dont Adolf Hitler, fait des remous en Allemagne depuis sa récente commercialisation, rapporte mardi le quotidien populaire Bild.

Le jeu de 32 cartes, baptisé « les 7 familles des dictateurs » -mais qui comporte en réalité huit familles de quatre despotes, de l’Antiquité à l’époque contemporaine- « sera encore actuel dans 1.000 ans », indique l’éditeur Onkel & Onkel sur son site internet.

Il présente huit familles d’anciens dictateurs, notamment l’Italien Benito Mussolini, le Portugais Antonio de Oliveira Salazar, le Soviétique Joseph Staline, ou encore l’Espagnol Francisco Franco.

Chaque carte indique l’âge auquel les dictateurs sont entrés en fonction et ont quitté le pouvoir, la cause de leur décès, sans oublier divers traits de leur personnalité.

Les règles du jeu sont simples, « il n’y en a pas », plaisante l’éditeur sur son site internet. Et d’ajouter: « En amour comme à la guerre, tout est permis comme chacun sait et celui qui capitule, perd ».

« Comment appréhender les chapitres sombres de notre histoire? La question se pose sans cesse et la réponse est: de façon ludique. C’est pour cela qu’il ne faut pas prendre ça trop au sérieux », indique le patron de la maison d’édition, Volker Oppmann, cité par Bild.

L’historien Arnulf Baring met en garde contre une « minimisation » de ces périodes de l’histoire. « Plus le Troisième Reich s’éloigne dans le temps, plus la réflexion sur ce sujet devient bizarre », constate-t-il.

Il reproche au jeu de cartes de « mettre les scélérats sur le même rang » alors que « comparé à Hitler, Mussolini est un homme d’honneur ». Même réticence du ministre régional de l’Intérieur de la ville-Etat de Berlin, Erhart Körting, qui trouve le jeu de « mauvais goût ».

« Le commerce avec Hitler est au fond une évolution positive », estime pour sa part l’écrivain berlinois d’origine israélienne, Rafael Seligmann, interrogé par Bild. Pour lui, c’est « un jalon vers la normalisation ».

*Pendant ce temps-là, en France : (Edit: l’info suivante s’avérait être un canular que j’ai honteusement relayé. Je laisse quand même l’article pour le fun)*

« Devant la réalité des nouvelles parentalités, les schémas normatifs ne sont plus à l’odre du jour, ils correspondent à des représentations rétrogrades qu’il convient d’éloigner des jeunes générations ».

C’est par ces mots que la Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Égalité (HALDE) a fait savoir que les traditionnels « jeux des sept familles » seraient bientôt en voie d’interdiction, en tout cas sous cette forme. En effet, le célèbre jeu de société met en scène des couples et des filiations obligatoirement hétérosexuels, ce qui provoque la réprobation de Louis Schweitzer, président de la HALDE.

« Les familles d’aujourd’hui ne ressemblent plus à cet antique modèle ; si ce jeu devait continuer d’exister, alors il devrait prendre en compte la multimodalité de la famille moderne : couples homosexuels, concubins, familles multiculturelles, configurations polygames, etc., mais aussi couples sans descendance, adoptions, familles recomposées, et mères porteuses sont désormais la marque de notre identité sociétale, ce que nos enfants doivent intégrer dès la plus petite enfance, y compris par le biais du jeu ».

Les fabricants ont jusqu’à 2010 pour proposer une nouvelle édition « plus citoyenne et plus représentative de la Diversité ».

Pour rester dans le thème humour et nazis

Ou celui-là qu’on pourrait appeler Hillarytler.
La vidéo est tirée de l’excellent film Der Untergang.