Tag Archive: Le speed metal expliqué aux enfants


Jpop Rocks

Un jour elle sera mienne… Non je ne parle pas de la guitare ^^

L’ancien guitariste de Megadeth Marty Friedman vit aujourd’hui au Japon. Il a été interviewé par Mari Yaguchi pour le magazine Playboy Japan. Il y révèle qu’il est un grand fan de jpop, et explique pourquoi.

Yaguchi Mari: You’re a heavy metal musician, but in private it’s J-POP!
Marty Friedman: It really is so. Therefore I was wondering how I could learn this kind of music, and hoping to solve that puzzle I came to live in Japan.
Yaguchi: Hearing a world-famous artist giving so much appreciation to J-POP makes me very happy. What’s so great about J-POP?
Marty: They use elements from different styles like pop, rock, metal, jazz and enka, right? That kind of music just doesn’t exist outside Japan. It’s not possible. As a musician, it’s something that I thought shouldn’t be left ignored.
Yaguchi: Then, who do you think is the greatest J-POP artist?
Marty: To tell you the truth, and this isn’t just flattery, it’s the music of Hello! Project. This is really the truth!

Les Morning Musume (groupe qui je le rappelle fait partie du Hello!Project et dont Yaguchi fut une des membres) vont vraiment finir par jouer du metal.
En tout cas, voilà qui devrait faire taire les détracteurs de la jpop et rendre la fierté à tous ceux qui en écoutent en cachette.
L’interview complète est à lire ici, et est plutôt intéressante, Friedman relate notamment les relations difficiles entre les membres de Megadeth et ceux d’Aerosmith durant une tournée. Vous pourrez également y entendre Marty dire : « The music made by Tsunku-san is perfect! » Rien que ça.

j-speed metal

Dans un épisode précédent, l’ami Lapsus évoquait la transition des Morning Musume vers le speed metal. S’il croyait faire là une boutade, le voilà bien attrapé puisqu’il me donne l’occasion de poster jpop, alors que telle n’était pas mon intention.

Alors une chanson de jpop version speed metal, ça donne quoi ? Ça donne ça (‘tention les oreilles à partir de 0:20) :

Y a quand même une sacrée maîtrise de la guitare derrière, ce qui ne gâche rien.
Pour les curieux, l’original se trouve ici.