Tag Archive: Monde de merde


Dramatique bordel

Checker le diaporama en bas.

Toute cette histoire me laisse sans putain de voix.

Anecdote : la plateforme a coulé quelques semaines seulement après qu’Obama ait signé un texte de loi sur le forage en zone écologiquement sensible après s’être fait lobbier la tronche à mort sur la modernisation des techniques et la totale sécurité.
Paraît qu’il est venère. Il a de quoi, vu qu’il s’est fait enculer par les banques y’a pas si longtemps.

Tien un autre truc : une des solutions de BP pour régler le problème ? Asperger la marée noire de produits chimiques qui vont désintégrer les polymères ou je sais pas trop quoi et faire disparaître la marée noire.
Heeuuuu…. je suis le seul qui me pose des questions là?

Publicités

Trippant.

Ce qui est triste par contre c’est que la première chose qui vient à l’esprit des chercheurs est une application militaire.

Heavy metal in Bagdad de VICE Magazine.

L’article de CNN.
Le long métrage.

Réflexion flash

« Pour transporter un nombre égal de personnes, il faut de quatre à vingt fois plus de surface de voirie avec l’automobile qu’avec les transports collectifs. Au prix du mètre carré dans le centre des grandes agglomérations et même des moins grandes, il est clair que l’automobile privée ne devrait pas pouvoir concurrencer les transports publics. Les dépenses de voirie, dans les grands villes, sont d’ores et déjà la cause majeure de l’endettement des communes, au détriment des autres dépenses d’équipement. Mais les pouvoirs publics et les élus locaux, soit par souci électoral, soit pour ne pas déplaire aux constructeurs d’automobiles et à leurs nombreux alliés, n’ont pas su dissuader en temps utile la circulation automobile individuelle intra muros par une sévère réglementation ou par la taxation. Ainsi la moyenne de vitesse des automobiles particulières est-elle tombée bien au-dessous de celle des fiacres du début du siècle dernier, la pollution de l’air atteint parfois des seuils d’alerte, le stationnement toléré ou abusif aboutit à la destruction de tout espace public. »

– Maurice Parodi

Notez bien que la citation concerne les déplacements intra muros, donc à l’intérieur des villes. En ce qui concerne les déplacements de moyenne et grande distance, je suis bien d’accord que l’automobile offre une liberté individuelle impensable autrement. Et inutile de faire le rapprochement avec la culture automobile étasunienne puisque les villes y sont conçues de manière à ce que la possession d’une voiture soit indispensable, ne serait-ce que pour faire une course (ce qui pour le coup s’éloigne beaucoup de l’idée de liberté véhiculée par l’imagerie d’Épinal propre à l’industrie automobile).

Intéressant aussi, sur le transport routier (camionnage) :

« Il faut bien voir les causes exactes de la concurrences victorieuse de la route [sur le rail]. Elles tiennent à ce que les chemins de fer supportent le double poids de charges fixes très lourdes et d’une interprétation erronée du service public, alors que les transporteurs routiers, sous la pression de la profession et des constructeurs de véhicules, ne supportent pratiquement aucune part des frais d’infrastructure ni des coûts sociaux, qu’ils infligent généralement à la collectivité. La suppression de la coordination rail-route a amorcé une dangereuse évolution au profit exclusif des transporteurs routiers et des constructeurs de véhicules, mais au détriment de la collectivité. »

– Maurice Parodi

À nous de vous faire préférer le train

« Quand le train a démarré, une voix ‘sympa’ a parlé aux voyageurs :“Bienvenue à bord d’ID-TGV. Les passagers situés dans les compartiments bas se trouvent en “ID-zen”, espace dédié au silence et à la détente – vous êtes priés de mettre vos téléphones sur vibreur et d’adopter la zen-attitude ; les passagers situés dans les compartiments hauts se trouvent en “ID-zap”, espace dédié à la convivialité – si vous ne l’avez pas encore fait, nous vous invitons à faire la connaissance de votre voisin.”

Non mais ça va pas la tête ? C’est un canular ? Où est la caméra cachée ? C’est une blague ? On tourne la suite de Bienvenue à Gattaca ? Non ! Ce n’est même pas une blague ! On est priés de parler à ses voisins ! On est invités à dire-bonjour-à-la-dame ! On est sommé d’être sympa ! On nous demande de parler à des inconnus, comme ça, pour le fun, parce qu’il faut communiquer, parce qu’il faut socialiser, parce qu’il faut vivre-ensemble ! Je veux juste aller de Paris à Lyon, rentrer chez moi, tranquillement, en lisant si je veux lire, en dormant si je veux dormir, en draguant ma voisine si je veux draguer ma voisine ; mais vous n’allez SÛREMENT PAS me demander de me plier à vos animations festivo-totalitaires de merde.

Rendez-moi le vrai an 2000, celui des voitures volantes et des combinaisons moulantes en aluminium ! Celui de Brazil et de Bienvenue à Gattaca à la sauce Club Med ne me convient pas du tout. »

Source : FromagePlus

Bienvenue dans le Meilleur des Mondes

« Il semble maintenant que l’avenir a des chances de ressembler au Meilleur des Mondes plutôt qu’à 1984. » – Aldous Huxley, Retour au Meilleur des Mondes, 1958.

On est foutus…

Les scientifiques interrogés par Gwynne Dyer en sont maintenant convaincus. Les objectifs définis par le GIEC sont obsolètes. Le réchauffement climatique est plus rapide que prévu, mais pire encore, passé un certain point, des boucles de rétroactions vont se déclencher, et le processus échappera à notre contrôle. Si le réchauffement atmosphérique s’emballe, sur terre, la situation deviendra incontrôlable. Les Etats faillis, la famine, les guerres, les exodes massifs vont se multiplier. Dans ces conditions, la mise en œuvre de politiques internationales de réduction des émissions n’aurait plus aucune chance de succès. Combien de temps nous reste-il ? Trop peu pour réduire les émissions avant de dépasser les limites dangereuses. Voilà résumées les conclusions que tire Dyer de la série d’entretiens qu’il vient de réaliser à travers le monde avec des scientifiques, des militaires et des politiques.

L’article

Citation du jour

« The new world order reeks of dying empire odor
and changing the channel won’t make that go away.
As the veneer of democracy fades away, as the world
down-sizes until it explodes, as the shanty-towns piled
behind the malls become visible, as the savages on the
other side of the wall break through, as everybody from
gun-crazy militias to anti-immigrant nazis to fundamentalist
child-raping christians to gangsta rappers to community
activists to working families just struggling to put food
on the table, all mad at the same thing: your SUV; me, me, me;
« mission accomplished »; bring em on; buy more stuff, buy more stuff;
fight terror, defend freedom so we can buy more stuff.
The false illusion of the world is going down, motherfucker.
Walk off the job. Crime is beautiful.
A prank a day keeps the dog-leash away.
Quit your jobs. Burn down the malls. AAARRRGGHHHH »

– Jello Biafra, ex-Dead Kennedy