Tag Archive: Série télé


Misfits

Heroes rencontre Little Britain rencontre Trainspotting.
C’est hardcore, c’est hilarant, c’est crade et par moment c’est même touchant.

Publicités

Kultursérie

Kultursérie – express

Dexter c’est une chouette série.

Saison 1, excellent, original. Bref, la saison qui a tout démarrer quoi.
Saison 2, avec le detective qui sent bien que Dexter est un brin… bizarre. Fun, mais avec du recul c’est la moins bonne saison selon moi.
Saison 3, léger et fun, avec le District Attorney Miguel. Un peu exagéré de temps en temps, mais ça passe.
Saison 4, avec le « trinity killer ». Super dark, super hard. On se rapproche bien plus de la première saison que de la 2 et 3. Top.

Et finalement saison 5, que je mate actuellement. Plus que 3 épisode avant le final. Bave. Le début était classique, mais à partir de la deuxième moitié ça s’accellère et pour la première fois je sens que ça commence à être chaud bouillant de chez bouillant pour Dex. Beaucoup, beaucoup de regards se posent sur lui, y compris le regard de proches…

Chouette. Si vous savez pas quoi mater et vous voulez du léger, Dexter c’est funky.

Bien entendu, pour du plus lourd:
– The Wire, meilleure série télé de l’histoire. Top du top.
– Sopranos, n°2 selon moi.
– Mad Men.
– Boardwalk Empire. Nouvelle série HBO (gage de qualité) qui suit les mafieux et politiciens de Atlantic City, Chicago et New York en pleine prohibition. C’est du bon.

Putain ya de quoi passer du temps devant la télé.

Zombies!!!

Post flash: pour ceux d’entre vous qui ne connaissent pas The Walking Dead, la BD… et bien c’est très dommage.
Je n’en ferai pas un un review, j’ai la flemme. En gros, c’est du très très bon comics.

Et bien, AMC a développé la série télé. Super, génial, ça fait des mois que je l’attends avec impatience, et ces derniers jorus le pilote a été « leaked » et est disponible sous torrent. Attention hein, je ne cautionne pas du tout, mais alors pas du tout le piratage. Je trouve ça même scandaleux que tant de personnes s’adonnent à ce pillage organisé. SCANDALE, mais dans quel monde vivons nous? Des sociétés entières se sont transformées en gang sans foi ni loi de bandits des autoroutes de l’information, où sont les valeurs d’antant? Où est la morale?

Mais bon, Mininova quoi.

Et la bande annonce:

Le Trône de Fer, la série

Alors que Dance with Dragons, le tome 6 de la saga med-fan de George R. R. Martin se fait toujours attendre (5 ans depuis Feast for Crows et toujours pas de date de sortie prévue), la série télévisée devrait voir le jour sous peu. Le pilote présenté à la production a plu et l’accord a été donné pour une première saison de 10 épisodes. Vu la qualité des séries produites par HBO (Les Soprano, Six Feet Under, Rome…) on peut s’attendre à du bon. Seule une image a jusqu’ici transpiré :

Où l’on voit quelques wildlings faire une petite sieste dans la neige.

Pour en revenir au bouquin, j’ai laissé tomber l’idée de me remettre dedans et ne compte pas acheter Dance with Dragons, s’il sort un jour, parce que je n’ai pas envie de me retaper les 5 volumes précédents pour me rappeler de ce qu’il se passe. D’ailleurs je compte m’en séparer prochainement, ça fera des heureux chez le bouquiniste du coin. Plus de cinq ans pour une suite c’est du foutage de gueule, même Proust a pas mis autant de temps entre les différentes parties d’À la recherche du temps perdu (bon en fait si entre Du côté de chez Swann (premier tome) et À l’ombre des jeunes filles en fleur (second tome) il s’est écoulé 6 ans, mais le cycle total de la Recherche a été publié en l’espace de 14 ans).

Blackadder

Je suis en train de regarder la 4ème et dernière saison de Blackadder, une série britannique que vous devez connaître, au moins de nom, avec Rowan Atkinson dans le rôle principal. Cette saga familiale suit les mésaventures de deux personnages, Edmund Blackadder et son domestique Baldrick, à travers les faits marquants de l’histoire de l’Angleterre, de 1485 à 1917. On a d’abord le Moyen-Age de Richard III (du 21 août 1485 – oui, c’est précis – à 1498), puis la période élisabethaine au XVIème siècle, l’empire Britannique et le gouvernement de William Pitt à la fin du XVIIIème et enfin l’Angleterre de la première guerre mondiale. Les deux héros sont, à chaque saison, les descendants de leurs familles respectives.

Il y a eu également plusieurs épisodes hors saison. L’un d’entre eux fût joué au gala donné pour les 50 ans du Prince de Galles, rien que ça. Sachez d’ailleurs que toute la série est très théâtrale. Il y a énormément de références à Shakespeare, entre autres.

L’humour est typiquement British, à la fois absurde et très subtil. Ceux qui aiment les Monty Python devraient adorer Blackadder, c’est tout à fait le même esprit. Notez que c’est parfois difficile à suivre puisque les personnages parlent un anglais pas forcément très moderne (c’est pas non plus du vieil anglais, hein, à part un peu dans la première saison) avec des accents impossibles et surtout des jeux de mots qui vont chercher très très loin. Les sous-titres français sont pour leur part rarement fidèles au texte original et c’est dommage, on perd beaucoup dans la traduction. Le mieux c’est encore de les choper en VO sous-titré anglais.

Certains personnages sont vraiment à crever de rire : je pense notamment à Richard IV dans la première saison, à Elizabeth « Queenie » Tudor dans la deuxième, au Prince George dans la troisième et enfin au Capitaine Darling dans la dernière saison.

Pas beaucoup d’extraits qui valent le coup online, c’est dommage, regardez toujours ça pour vous faire une idée :

5 Rangers

Ahahaha bordel j’aimerais bien qu’on ait des séries aussi stupides par chez nous. Regardez les suivants c’est toujours le même schéma mais de plus en plus débile. J’adore.

Epitafios, série télé

La cover, histoire de savoir de quoi on parle

Cette série est bien trippante. C’est argentin et produit par HBO et je peux vous dire que ça n’a pas grand-chose à envier aux séries américaines. Ça se situe quelque part entre Dexter et Seven. Il y a des meurtres bien atroces, des flics dépassés et manipulés par un tueur sadique et très intelligent et aussi des séances de roulette russe histoire de pimenter les choses (c’est toujours sympa de voir des types se tirer une balle juste pour rigoler). Je peux pas vous en dire trop de peur de spoiler mais bon ça pète bien voilà.

On a une série de persos assez archétypaux mais ça fait toujours plaisir de retrouver un vieux flic désabusé, une psychologue canon, un jeune inspecteur qui en veux ou un gros commissaire qui fait chier, tout ça le temps d’une série. Allez, si on veut faire la fine bouche on dira que c’est une série policière assez classique car tous les éléments traditionnels du genre s’y retrouvent. N’empêche que la recette fonctionne, que les ingrédients sont bien dosés et qu’au final la tambouille est bonne.

Malheureusement j’ai pas trouvé de trailer sur le web mais bon puisque je vous dis que c’est bien alors merde.

Le flic blasé qui raccompagne la psy canon. On s’y attendait pas.

En fait il me reste le dernier épisode (13 épisodes de 45 minutes) à mater mais je fais un peu durer le suspens.
A savoir que sur le DVD (à la présentation bien stylée) on a droit à des fins alternatives (que je n’ai pas encore vu, donc) et des trailers bien gores. Ah ouais parce que Epitafios ça peut être bien gore quand ça veut. Les pochettes des DVD (4 en tout) sont elles-mêmes bien glauques et sont des images de la série aux couleurs retravaillées. J’ai pas trouvé ces illustrations online, c’est bien dommage. A croire qu’internet n’existe pas en Argentine. Sinon il faut bien entendu mater cette série en VO (donc en espagnol), le doublage français étant catastrophique. Ça permet également de rester dans l’ambiance sud-américaine. A ce propos tous les personnages mâles ont la chemise ouverte sur un torse velu, ça fait très couleur locale, putaing cong.

Là-dessus je vais me mater le dernier épisode qui devrait être bien explosif.
Edit: Héhé ouais bien la fin.

Robot Chicken: Return to Star Wars


Those ain’t the chicken we’re looking for.

et de ce côté de la Force pour une preview (ou pas en fait, apparemment pas ou peut-être à partir du 17 novembre seulement) :

It’s too big to be a space chicken.

Une série top