Tag Archive: Comme quoi la musique elargit les horizons


Chinese Rock’n’Roll

P.K. 14 (Public Kingdom for Teens). Formé à Nankin en 1997.

L’un des cinq groupes sélectionnés par Time Magazine en 2008 pour son classement ‘Asia’s Best Bands’.

« P.K.14 creates an overwhelming barrage of beautiful postpunk chaos ».

Tamen (eux) :

Le clip est bien fun en plus 🙂

Publicités

#Kulturzik#

Tinariwen (en touareg : « ⵜⵏⵔⵓ » ; du tamasheq, « les déserts », pluriel de : ténéré) est un groupe de musique originaire de Tessalit, au nord est du Mali, dans l’Adrar des Ifoghas.

Leur musique, assouf, qui signifie en tamasheq la solitude, la nostalgie, fait la synthèse entre le blues, le rock et la musique traditionnelle touarègue. C’est ce que l’on peut appeler le blues touareg, car comme le blues, il a été crée dans l’exil et la souffrance.

Les deux leaders du groupe sont Ibrahim ag Alhabib « Abraybone » et Alhousseini ag Abdoulahi « Abdallah », mais il faut considérer Tinariwen comme une grande famille d’artistes touaregs, un mouvement culturel et un courant musical. Les Tinariwen ne constituent pas une formation figée, les artistes y participent à leur guise.

On compte de très nombreux morceaux à leur actif, enregistrés sur des cassettes qui ont circulé dans le Sahara pendant la rébellion touarègue. En 1999, leur participation au Festival Toucouleur à Angers, sous le nom de Azawad, lance leur carrière en Europe, mais il faudra attendre 2004 avant que leur renommée n’atteigne une dimension internationale. Le groupe fait depuis figure d’ambassadeur des Touaregs à travers le monde grâce à leurs tournées en Europe, aux États-Unis, au Canada et en Asie. Leur troisième album Aman Iman, paru en 2007, a été, entre autres, disque d’argent en Grande-Bretagne.

(source : Wikipedia)

Ici en concert avec Carlos Santana :

The Vienna Vegetables Orchestra

Des gens un peu timbrés qui font de la musique avec des légumes. Vous pouvez sans attendre aller regarder la vidéo chez Gigdoggy. C’est pour le moins surprenant. Et ils ne jouent pas de la soupe !

Un site qu’il est bien

Hier, j’ai chopé tout ça :

Un mini-CD/DVD ’13th floor elevator clips for Serial Experiments Lain’. Plus collector tu meurs.

Les albums Spade et Tsuki no Usagi de Kana. Vous remarquerez que le deuxième est dédicacé (et le fichier contient également tous les scans du livret). Pour ceux qui connaissent pas Kana c’est du jrock, tendance visual-kei (importance du look, des accessoires et des jeux de scène), chanté faux avec force mimiques et hurlements, mais aussi beaucoup de variété dans les choix des instruments et des mélodies. Un peu la Björk japonaise si vous voulez (bien que je sois pas hyper fan de Björk).

Un album de Kiiiiiiii. Bon là je vous mets la pochette du DVD mais c’est parce que 1) je n’ai pas trouvé d’image pour la pochette de l’album et 2) Epikt m’a promis de m’envoyer le rip du DVD Gold and Silver. Et ouais Kiiiiiii c’est quand même plus intéressant visuellement qu’acoustiquement. Un peu comme la jpop, en fait.

Boredoms – Super ae. Pas encore écouté mais il paraît que c’est bien. Voire même très bien. C’est du noise rock.

Tout ça, donc, plus 6 albums/singles des Pillows qui manquaient à ma discographie, dont un quintuple album de malade. Le tout au boulot, en quelques minutes via megaupload (donc en fichiers .rar compressés) sans rien avoir à installer, grâce à ce site génial : http://www.nautiljon.com/

Après une inscription gratuite vous avez accès à une banque de données gigantesque de films, musique, animes et autres produits culturels venus d’Asie (Japon, Corée et Chine bien sûr, mais aussi Taïwan, Vietnam ou Thaïlande). Tout y est en téléchargement libre car très peu de ces produits sont licenciés en Europe (certains le sont – comme les albums de Kana – mais chut !) Évidemment il faut aimer la culture populaire asiatique.

Je me ferais bien l’intégrale du Morning Musume aujourd’hui 🙂

#Kulturzik#

À cause de mes posts répétés sur la jpop on pourrait croire que la musique japonaise se limite à des jingles sucrés chantés par des midinettes à l’âge indéterminé. Que nenni ! L’archipel nippon peut s’enorgueillir de quelques excellents groupes psyché, funk ou rock. Je ne vais pas vous reparler des Pillows que vous connaissez déjà, mais plutôt de trucs complètement barrés, à commencer par ce groupe, les Rallizes Dénudés (en français dans le texte). Formés en 67, les Rallizes commencent un enregistrement en 68. La session studio sera catastrophique et les Rallizes font la promesse de ne jamais enregistrer d’album. Ils l’ont tenue. Le code de conduite du guitariste et leader du groupe, Takashi Mizutani, tient en quatre points :

1) Ne jamais enregistrer dans un studio.

2) Jouer uniquement avec des musiciens pour qui la plus infime déviation du riff elle-même serait assurément calamiteuse.

3) Ne jamais sortir de disque (jamais au grand jamais).

4) S’obstiner pendant trois décennies jusqu’à ce que le monde extérieur finisse par comprendre.

Et en plus de ça, il a la classe.

Autre évènement d’importance dans la vie du groupe : le 31 mars 1970, le bassiste du groupe, Moriyasu Wakabayashi, prend part au détournement d’un Boeing 727 de la Japan Airlines vers la Corée du Nord, en compagnie de huit autres membres de l’Armée rouge japonaise.
Malgré pas mal de mouvement dans la composition du groupe depuis lors, Takashi Mizutani et ses Rallizes continuent d’enchaîner les concerts comme des petits jeunes qui en veulent jusqu’en 96, année de leur dernier show. Plutôt que de vous décrire leur son, je vous mets une vidéo d’un morceau assez emblématique.

Ah et puis essayez celui-là aussi, avec une ambiance très Woodstock ^^

Mon deuxième groupe s’appelle eX-girl et il est composé de trois filles qu’ont du en avoir marre qu’on associe chanteuse japonaise avec niaiserie télévisuelle. Du coup elles font du rock plutôt punk, assez acide et un peu funk. Ouais c’est plutôt difficile à cerner comme musique. Du coup je vous mets deux morceaux, un court bien speed et un long carrément trippé. D’ailleurs dans le dernier morceau l’intro traîne en longueur mais croyez-moi ça vaut vraiment le coup.
Voilà donc deux groupes d’anthologie qui vont vous aider à passer agréablement la soirée.
Dire que je vous ai pas encore parlé de Melt Banana, des Boredoms ou de OOIOO

Heavy Metal in Baghdad

Still Alive

Elle est trop bien cette chanson. Pour info c’est le générique de fin du jeu Portal.
J’imagine que vous connaissez ce jeu, au moins de nom.
Dans le cas contraire regardez cette vidéo.

#Kulturzik#

Dis mah possee, yo
Red hats, bling, ties
Mah Top Five Niggaz
Stealin’ riches
Fallin’ bitches
I found mah niche
In ur ass, bitch
Dis beat we be droppin’
Da world we be freakin’
Snatchin’ success
In da process
Ah remain on top
Cuz ah ain’t singin’ no j-pop
Japanese bitch can suck mah dick
Tis how ah deal with nippon shit
Ya can’t catch meh
All you can see
A yellow mess
All over ur face
Mah homies be laughin’
And am off be kickin’
Yankee ass fo’ changin’
Yo
Mah flow no one can blow
Yours’ too heavy, yours’ too slow
Ah am leading tha show
Fo’ sure and fo’ever, not just fo’ now

Reprezent

Le mur en musique

Tiens comme on parlait de modifier un peu le mur c’est vrai qu’on pourrait y mettre de la musique ça pourrait être sympa. Cela dit j’ai horreur des sites qui te balancent d’office de la zik dès que t’arrive parce que 1) je suis déjà en train d’en écouter la plupart du temps et 2) c’est souvent de la musique de merde genre bande originale de skyblogs. Par contre un truc genre une radioblog que les visiteurs pourraient allumer si le coeur leur en dit ça pourrait le faire. On pourrait écouter des trucs de ce genre :

Ouais bon ok on serait pas obligé de foutre que de la j-pop : D . Mais quand même. Au fait cette belle chanson (ça s’appelle Modokashi Sekai No Uede et c’est chanté par Makino Yui. Pour les amateurs, la version complète avec clip est ) c’est le générique de fin de la deuxième saison de Welcome to the NHK. Carrément pas le même style que le premier n’est-ce pas ? Cette série est vraiment excellente. Pas de robots, pas d’elfes, pas de super-pouvoirs, un monde contemporain, des personnages ‘banals’ luttant au quotidien avec leurs problèmes ordinaires, leur ennui si palpable, leurs prises de têtes bien familières (paranoïaques et autres conspirationnistes vont adorer)… et surtout pas de solution toute faite à la fin, pas de happy end ni même de grand drame, nan, la vie continue elle n’est ni belle ni moche c’est juste la vie. You just need to move along. Rafraîchissant.

Enfin voilà pour en revenir à de la musique sur le mur je propose ça mais bon en fait je m’en tape un peu (voir mon point 1) plus haut) c’était surtout pour avoir un prétexte pour balancer de la j-pop ^^

Et puis maintenant qu’on est admin on peut faire ce qu’on veut. Ah ah ah AHAHAHAHAHA Muhahahahah AHAHAHAHAHAHAHAH MUUUUUUUAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAH.

Hum.

Edit : Lapsus me soutient que cette chanson est nulle, voire daubesque. Moi j’aime beaucoup mais peut-être est-ce parce que je l’associe naturellement à la série. En effet je suis allé écouter d’autres morceaux de Makino Yui et c’est… comment dire… pas aussi bien, voire nul (mais quand même pas daubesque). TAAAAAAAAAAAAAANT PIIIIIIIIIIIS.

Une bonne raison d’acquerir un mac et logic