Tag Archive: Les Japonais sont quand même super barrés


Le ridicule ne tue pas…

… mais mettez-lui quand même sa ceinture, on ne sait jamais.

Publicités

Énormissime

Ouh putain je suis en train de regarder un film, là, qui repousse les frontières de la crétinerie vers d’insoupçonnables horizons. C’est DE LOIN le truc le plus barré qu’il m’ait été donné de voir. De ma vie. Entière. C’est psychédélique à mort. Du Terry Gilliam sous bonbons acidulés. J’adore.

J’adore d’autant plus que c’est un film dans lequel jouent un bon nombre des Morning Musume de l’époque (2002), mais ne zappez pas tout de suite ! Elles sont vraiment là pour le délire.

Ça s’appelle Tokkaekko. Le scénar on s’en fout un peu, le film est juste un prétexte à une avalanche de scènes surréalistes et colorées, genre des petits canards qui font les cons, des mannequins en plastique qui jouent aux charades ou se bourrent la gueule, du télé-achat stupide vantant des accessoires inutiles tel le hula-hoop pour maigrir, une magicienne de l’hyper-espace qui s’amuse à électrocuter des extra-terrestres pour passer le temps, ce genre de choses bien débiles.
Bon je sais pas trop comment vous donner envie de voir ce film, à part en vous balançant une petite flopée d’images, surtout que je sais bien que la plupart d’entre vous ne sont pas des amateurs de sous-culture japonaise, mais là franchement ça vaut vraiment le coup d’essayer, ce film est follement idiot et totalement loufoque.

Pour les aventuriers du rire disposés à se laisser porter par le délire et le n’importe quoi, vous pourrez télécharger ce film via ce site. Il faut cependant y être inscrit (facile et gratuit, hein), aussi je vous fournis également un lien pour le voir en ligne (en plusieurs parties et en sacrément moins bonne qualité quand même).

Just Married

Ce n’était sans doute qu’une question de temps. Déjà ils vont à des concerts virtuels. Et puis y avait ce type qui commençait à revendiquer des trucs un peu bizarres. Le pas a été franchi dimanche dernier : un Japonais du nom de SAL9000 (je doute que ce soit son véritable nom mais au point où on en est plus rien ne m’étonne) a convolé en douces noces avec Nene Anegasaki, un personnage de jeu vidéo. Ci-après, une vidéo qui ne nous montre pas grand-chose mais vous allez quand même la regarder parce que je me fais pas chier à poster pour rien non mais oh !

Faudra qu’on m’explique pourquoi les Japonais adorent foutre leurs commentaires au beau milieu des vidéos.

Allez, je vous mets même quelques photos de l’heureux couple :

La mariée est donc en rouge, n’est-ce pas.

Ahah. Oui. Évidemment on voit pas trop la gonzesse en question, héroïne d’une simulation de relations amoureuses, un genre très populaire dans l’archipel nippon. Ne vous inquiétez pas car sur le mur de laine de briques on fait du vrai journalisme d’investigation, aussi je vous ai déniché une petite illustration de l’heureuse élue.

Je suis pas allé chercher bien loin non plus.

En tout cas moi ça me fascine cette tendance. Car il s’agit d’un véritable phénomène de société et pas d’un cas isolé. Nombreux sont les Japonais à affirmer préférer une « relation 2D » à une « relation 3D ».
Cela dit, ce mariage n’a rien d’officiel (malgré la présence d’un prêtre, mais les prêtres de nos jours sanctifieraient n’importe quoi…) et tient plus de la performance artistique que d’une vraie cérémonie : le mariage a eu lieu lors d’un congrès à l’institut de technologie de Tokyo. Plus probablement encore ne s’agit-il que d’un énorme coup de pub pour Love Plus, le jeu dont il est question.

Encore du porno pour les poulpes

Amano Daikichi est photographe et réalisateur. Son truc à lui c’est le porno avec des poulpes. Ou bien des anguilles, à la rigueur, voire des grenouilles, des serpents, des cafards, bref un truc bien dégénéré. C’est un peu dégueulasse mais il y a un truc qui interpelle chez Amano, c’est la qualité de ses images et de ses compositions (je n’ai pas eu le courage de me taper une vidéo, je ne suis pas déviant à ce point).

Amano Daikichi a exposé le mois dernier ses photographies à la galerie Bongout de Berlin, dont le nom sonne pour le coup comme le comble de l’ironie. On ne peut cependant dénier à Amano-san un sens certain de l’esthétique, comme le prouvent les photographies suivantes. Ce sont d’ailleurs les plus belles (à mon sens) de la galerie, cela vous dispense donc de vous y rendre si vous ne vous sentez pas le coeur bien accroché.

Attention : le lien suivant est déconseillé aux âmes sensibles. Il vous dirigera vers le site de la galerie berlinoise sus-nommée pour une série de photos dont la plupart sont pour le moins trash. Vous voilà prévenus.

Je ne mets pas de lien vers le site de l’artiste, qui n’est ni plus ni moins qu’un site pornographique, en pire.

De la Jpop epileptique

Des jouets japonais bien barrés

Ca faisait longtemps qu’on n’avait pas parlé de jouets japonais bien déglingués. Pour votre plus grand plaisir, voici une nouvelle compilation de joujous à offrir aux bambins pour Noël: http://www.weirdasianews.com/2009/10/31/creepy-crazy-strange-japanese-toys/


Voilà qui sera parfait dans le frigo de Barbie.

Camera cachee japonaise hardcore

Ca se passe de commentaires. Ca tombe bien, j’ai la flemme d’en faire, vous allez rapidement comprendre ce qui se passe dans cette video, vous n’etes pas idiots.

EMBED-Terrifying Sniper Prank on Japanese TV – Watch more free videos

Ils sont quand même bien entamés ces Japonais

Bien évidemment, c’est de l’eau brûlante, sinon c’est pas aussi drôle, hein.
Regardez jusqu’au bout, la dernière scène est hilarante.

Cheveux bleus et ligne claire

Les Japonais font un pas de plus dans la virtualisation progressive de leur société. On se rappelle de ce brave homme qui avait lancé une pétition pour légaliser le mariage avec un personnage de manga.

Hatsune Miku, est une « chanteuse » virtuelle, originellement l’égérie du logiciel Vocaloïd 2.
Un jeu vidéo dont elle est l’héroïne et qui s’appelle Project Diva est sorti. Également un album, Re: Package, dont 20000 exemplaires ont été vendus dès la première semaine et qui s’est hissé à la 5ème place de l’Oricon, le top50 nippon. Jusque-là rien de vraiment stupéfiant, les Japonais nous ont habitué à ce genre de phénomène.

La demoiselle en question.

Là où nous touchons au délire c’est que l’idol virtuelle, non contente de figurer parmi les meilleures ventes de disques, vient de donner un concert, un vrai, avec de vrais musiciens, mais sans « vraie » chanteuse, forcément. 25000 personnes se sont rendues à l’événement ! Ça laisse songeur. J’ai été déçu de constater que l’idol était tout simplement projetée sur un bête écran. Quoi ! Pas d’hologramme ? Pas d’interactivité ? Merde alors.

Vidéo quand même. Ne vous sentez pas obligés de la regarder en entier, moi-même j’ai pas tenu longtemps.

Quand on sait que 20% des Japonais déclarent désirer une liaison avec un personnage virtuel, on comprend mieux le pourquoi du comment (on se demande aussi ce qui les en empêche). Alors quoi, fin des idols en chair et en os ? Comme le dit Epikt : « C’est vrai que les idols virtuelles ont le bon goût de ne pas vieillir mais quand même ».

Le Japon entre de bonnes mains

Hayotama Miyuki, la femme du prochain premier ministre japonais, affirme avoir visité une autre planète : Vénus. « Alors que mon corps était endormi, je pense que mon esprit se trouvait à bord d’un vaisseau spatial de forme triangulaire qui m’emmenait sur Vénus. » C’est ce qu’on peut lire dans un livre publié l’année dernière, intitulé Choses Très Étranges Que J’ai Rencontré, dans lequel elle décrit son expérience vécue vingt années plus tôt. « C’était un très bel endroit, très vert. »

Hatoyama Yukio, son mari, sera intronisé premier ministre le 16 septembre après l’écrasante victoire de son parti aux élections de dimanche. La future première dame relate que lorsqu’elle s’est réveillée, son premier mari lui assura que ce n’était rien de plus qu’un rêve et qu’elle n’était pas réellement allée sur Vénus. « Mon mari actuel pense différemment, écrit-elle, il aurait sûrement dit : ‘c’est super!' »

Hatoyama Yukio, futur premier ministre et petit-fils d’un ancien premier ministre, fût à une époque surnommé l’alien, en raison de ses yeux proéminents.

Une autre victime de la pop japonaise

– Et comme le prouve ce cliché archéologique datant du néoprène, la théorie de l’évolution, comme d’ailleurs la thèse de l’intelligent design chère aux créationnistes sont toutes deux complètement fantaisistes et tout à fait dénuées de fondement. La vérité la voici : Au Commencement il n’y avait rien qu’un nuage rose et vaguement kawaï. Puis de ce nuage informe, Hello Kitty s’éveilla. Un jour qu’il/elle (Hello Kitty étant asexué) était d’humeur badine, Hello Kitty créa la Japonaise à couettes, et il/elle vit que cela était bon. Très vite et tout naturellement apparurent les dinosaures et les hamburgers. Ensuite la vie s’agença autour de ces trois principes primordiaux. Japonaise, dinosaure, hamburger : toute l’histoire de l’évolution.
– Hmm, nous vous remercions Pr. Nakazawa pour cet exposé rien moins qu’instructif. On va vous laisser maintenant, on… on a de la route à faire.
– Attendez ! Je ne vous ai parlé ni de la peinture à l’eau ni de la chaîne du froid ! Deux éléments indispensables à la compréhension des troubles que traverse aujourd’hui l’humanité !
– Ça va aller comme ça, Pr. Nakazawa. De plus notre temps de visite est écoulé et revoilà les infirmiers. Vous ne voudriez pas les fâcher n’est-ce pas ?
– Arghhh ! Ces démons à la solde de Bye Bye Doggy ! Ce sont eux qui ont tué les dinosaures ! Je vous le prédis : avant peu nous verrons apparaître des aberrations apocalyptiques tels les redoutés hamburgers à couettes. Ne les laissez pas m’emmener ! Arghhh ! Aaaaaarghh !
– Pfiou ! Eh ben dis donc, il en tient une sacré couche le pauvre. C’est bon, c’est dans la boîte là ? Pas envie de me retaper l’interview, tu vois. Bon allez on s’arrache. Ce coin me file le cafard. Quand même, des hamburgers à couettes. C’est à se demander où il va chercher ça… Sympa la camisole rose, en tout cas.

Monsieur Salade ne mâche pas ses mots

Pas sa meilleure vidéo mais c’est la seule que j’ai trouvé.