Archive for mars, 2010


Le plus grand des boxeurs de ces dernières années

Publicités

I am a motherfucker

Part one of a film documenting Thomas Bruso (infamously known across the internet as Epic Beard Man) and the days surrounding the release of an internet video showcasing a fight on an Oakland public bus.

Part two of a film documenting Thomas Bruso (infamously known across the internet as Epic Beard Man) and the days surrounding the release of an internet video showcasing a fight on an Oakland public bus.

C’est peut être mon côté ricain qui ressort, mais ces videos m’ont véritablement émus.

La video qui a tout commencer: Attention contenu violent.

Histoire boudhiste

Un vieux et un jeune moine boudhiste, appartenant à une branche très stricte et traditionelle qui intérdit de parler aux femmes, emprunte un chemin difficile de montagne. À mi chemin vers le sommet, ils ratrappent une vieille femme portant un sac imposant sur le dos.
Le vieux moine s’arrête et propose à la vielle femme de la soulager de son fardeau jusqu’au sommet. La femme souris, le remercie et lui donne le sac. Arriver au sommet, la femme les remercie à nouveau et le vieux moine lui dit au revoir. Les deux moines redescendent la montagne.
Une fois redescendu, et après une longue marche en silence, le jeune demande au vieux: « pourquoi avoir adresser la parole à cette femme? »

Le vieux moine le regarde avec compassion et dit « Tu penses encore à ça? ».

– C’est elle, Bitumeux Boulevard à Quatre Voies Qui Sont Tout Aussi Impénétrables Que Celles Du Seigneur Lequel N’Est En Fait Pas Vraiment Le Seigneur Puisque Votre Altesse Surpuissante Est Bien Entendu Largement Au-Dessus De Lui.

– Dites donc, vous vous êtes un peu embrouillé, là, Pyang. Vous l’avez échappé belle, c’était bien rattrapé. Enfin essayez de faire plus court la prochaine fois, ce n’est pas que je déteste le superlatif, mais j’aime autant qu’il soit bien tourné.
– Je m’efforcerai de m’en souvenir, Venimeux Navire à Voile et à Vapeur.
– Donc c’est elle ?
– C’est bien cela.
– Laissez-moi faire, Pyang. Écoutez bien. Alors la Marguerite ? Li vouch’ plou qu’èt sul’ pio d’eul shpoual ? Qu’ess pouij d’ek vol ni mourmal’ton, hein ?
– Meuh !
– Je vois, je vois.
– Vous… vous comprenez le langage des animaux, Formidable Créateur Du Temps Qu’On A Mis Pour Arriver ?
– Évidemment, Pyang, évidemment, comment croyez-vous que j’ai pu converser avec votre femme l’autre soir ?
– Ma femme… Vous voulez dire que… ?
– Un orang-outan femelle que j’ai fait tondre avant de vous la présenter. Je vous avais bien promis de vous trouver une épouse avec laquelle vous serez parfaitement assorti. Ça n’a pas été facile, vous pouvez me croire.
– Je pensais qu’elle était de la campagne, c’est pour cela que je n’arrivais jamais à comprendre ce qu’elle disait ! Je comprends mieux maintenant.
– Bon, et puis la Marguerite, là, c’est pas compliqué. Elle en a marre de rester dans ce hangar puant, elle a envie d’air pur, de ciel bleu, d’herbe verte et tout le tralala. C’est pour cela qu’elle refuse de donner du lait, qu’elle dit. Alors vous savez quoi, Pyang ? Vous allez la faire sortir d’ici et lui faire faire un petit tour à l’abattoir, qu’elle se change les idées, hein ? De l’herbe verte et du ciel bleu, et puis quoi encore ? Pourquoi pas la liberté de la presse et des toilettes publiques, pendant qu’on y est ?
– Incroyable qu’une simple vache ose se plaindre de votre gestion parfaite du pays et de ses ressources, Père De l’Histoire Et De La Préhistoire Aussi Mais Sans La Peau De Bête Et Le Front Buté.
– N’est-ce pas ? Vous verrez qu’un jour, si on n’y prend garde, les femmes s’y mettront.
– Les femmes ? Oh oh oh, cela paraît tellement invraisemblable, vous pensez vraiment que…
– Enfin pas la vôtre, hein Pyang, pas la vôtre, parce qu’en plus d’être une primate, c’est une primate attardée. Elle n’a pas essayé de vous éplucher la bite comme si c’était une banane, dites-moi ?
– Ah si, si ! J’ai cru que c’était une coutume campagnarde. C’était euh… douloureux mais pas si désagréable. Avant qu’elle ne se mette à mordre dedans à belles dents, bien sûr.
– Ahahahah, j’en étais sûr. Vous avez bien fait de vous confier à moi pour votre mariage, je manquais d’occasions de me réjouir ces dernières semaines. Avec le mur de laine de briques qui tourne au ralenti, Mimine qui veut des pêches quand il n’y a que des pommes et maintenant les vaches qui se rebellent, je suis heureux de pouvoir compter sur vos péripéties conjugales pour me mettre du baume au cœur, Pyang.
– C’est une joie pour moi de savoir que mon quotidien est une perpétuelle source d’hilarité, Virulent Prophète De Sa Propre Venue Et Apôtre De Sa Propre Parole Et Messie De Sa Propre Mission.
– Quant à la Marguerite… Né voul’ que s’poite lo vis ! Pelle ta guetche !
– Meuh !

– Et va fanculo !

Tranche de vie à Pyong Yang (41)

– Alors, voyons voir cela…
– Voici, Prince Parmi les Princes, la maquette de votre nouveau site !
– Ça a de la gueule, j’avoue Zwung, j’avoue. C’est vachement moderne et tout.
– Regardez ceci, Puissant Architecte de l’Ordre des Choses, c’est une photo de vous tordant le bras àVladimir Poutine un soir de beuverie ! Un contenu irréprochable assurément. Le Mur de Laine de Briques, ah ! Quelle blague ! Voici l’avenir du blog Insoupçonnable Muse de Toutes les Vertus de ce Monde.
– Héhéhé, ces petits crétins croyaient peut-être pouvoir rivaliser avec nous, hein Zwung ? Nous poignarder dans le dos de la sorte ! Je ne pourrais m’en remettre Zwung, sachez le !
– C’était ignoble, Immense Baryton qui Résonne au Tréfond de l’Enfer !
– Alors, qu’est ce que vous nous proposez d’autre ?
– Eh bien, j’ai bien une vidéo de vous en train de marteler la tête de Clinton contre le mur, on vous voit, Splendide Iris qui Scrute l’Univers Inconnu, coller un sacré pain a un dromadaire. Encore mieux que Conan le barbare !
– Héhéhé, voilà qui est prometteur, je n’en doute point. Une bien belle soirée en effet. Mais, que vois-je ici ?
– Cela, Cérébral Gorille qui Féconde les Esprits, est un projet de mots fléchés tout à fait redoutable.
– Splendeur Sans Limite qui Enflamme nos Sens Chaque Jour Qu’Il Fait, en neuf lettres…
– …
– Hahaha ! Délicat mon petit Zwung, raffiné, subtil et j’oserais dire, enivrant! Et puis là… Il réunit les dieux dans la paume de Sa Main en neuf lettres…
– …
– Hahahaha mais oui splendide ! Très belle grille Zwung, vous possédez un esprit fin, bien que simiesque vous en conviendrez.
– Palpable Bonté Humaine ! C’est urgent, s’il vous plaît, je vous supplie de m’écouter !
– Eh bien qu’y a-t-il Wang Lee, vos lunettes vous ôteraient-elles la trique?
– Rien de comparable, Maitre qui Possède mon Âme et ma Vie, Tranxenne est de retour !
– La vache…
– Il a posté le vingt huit mars…
– La vache.
– … un web-comic qui marie avec beaucoup de tact sexe et jeu de rôle.
– La vache ! Ils m’en bouchent un coin ! Comment ont-ils pu être si réactifs ? C’est a ni rien comprendre ! Zwung, vos mots fléchés font pâle figure en comparaison, vous serez dépecé demain à l’aube.
– Christique Oxymore des Mondes Éthérés ! Nous possédons, nous aussi, notre équipe de rédacteurs. De véritables requins, je vous l’assure. Y figureront : Vallium, Ecowboy, Johnny Bump, Homard Mastoc…
– Qu’on les pende alors ! Wang Lee !
– Petit Cube de Bouillon qui Rend mes Plats Savoureux ?
– Comment ils font la CIA hein ? Nous le recadrer si vite ! Peut être n’aurais-je pas dû éclater ce pauvre Bill après tout…
– Point de remords à avoir Visionnaire Gourou des Réalités Parallèles ! Ces gars sont juste trop balèzes pour nous…
– Épargnez-moi ces jérémiades de bouc… mes bourreaux vous décapiteront au chant du coq. Bien, messieurs, n’oubliez pas que demain est une journée avec chemise, et on repasse tous au veston à trois boutons. Et puis trouvez-moi un bon ternette nord-coréen que je jette un coup d’œil à ce nouveau post…

Sex Dice

xkcd

Tranche de vie à Pyong Yang (40)

–  Qu’est ce que c’est que ce putain de bordel intersidéral que vous nous avez foutu la bande de crétins blanchards de merde?
– Mais je ne comprends pas Votre Irradiante Noblesse de l’Âme! De quoi parlez-vous donc?
– C’est que vous vous foutez encore de ma gueule ma parole! Eh quoi toi, la cravate bordeaux puante là? Hein? Qu’est ce que t’as à me regarder comme ça? Tu me prends pour ta sœur?
– Seigneur Vous, Invincible Goliath Souverain des Hommes! Nous ne comprenons pas Votre Divin courroux!
– Faut peut-être vous le dire en flamand hein? Vous êtes allé sur le Mur de Laine de Briques ces derniers temps?
– C’est à dire que, en fait…
– Voilà, c’est non bien sûr, cessez de me vendre des vessies pour des lanternes, sacs à foutre moisi! Vous savez ce qu’on y lit dans les commentaires? Hein? On y lit: « J’ai juste pas envie de m’occuper du blog en ce moment. Ça reviendra ou ça reviendra pas… », signé Tranxenne – qui porte de nouveau son ancien pseudo, grand bien lui en a pris. Vous pouvez m’expliquer ce foutoir?
– Gigantesque Cluster Primordial de l’Antimatière, rien ne laissait présager une telle tragédie, et je vous assure que nous n’y sommes pour rien dans cette histoire et…
– Une seconde, blanche fesse. Qu’est ce qu’il y a Clinton, ça vous fait marrer peut-être? Vous trouvez qu’on devrait s’en taper une bonne tranche de bison hein? Vous vous croyez à Charm El Cheikh?
– Mille excuses Gluante Hydralisk qui se Fraie un Chemin dans le Lit de nos Femmes… Le choc de la nouvelle sans doute, rien de plus…
– Mouais, contentez-vous de la fermer jusqu’à nouvel ordre. En attendant, lequel de vous, misérables déchets gastriques, pourrait arrêter de prendre une tronche à la Moe Szyslak et me ramener ce Tranxenne par la peau du cul sur le Mur? Foutez moi votre satané CIA de mes deux sur cette affaire, illico! J’exige! Mais… Mon Dieu misère… Qu’est ce qu’il y a encore Clinton, ça vous fait marrer? On n’en sortira jamais. Tong! Courrez quérir des dromadaires sur l’instant! Je crois bien qu’on est en train de le perdre…

Destination vacances

Pas de voisins pour nous emmerder.

« Docteur je n’en peux plus…
– Que se passe-t-il, votre voix est caverneuse?
– C’est que… Y’a rien sur le Mur en ce moment…
– Je vois…
– Même Tranxenne ne poste plus. En plus il veut qu’on l’appelle Josef désormais!
– Rassurez-vous, je ne m’y suis jamais fait non plus.
– Après tant d’années…
– C’est dur, je comprends.
– J’en arrive à appeler ma femme Tranx’…
– Il vous faut du repos mon ami. Que faites-vous en cet instant?
– Je me colle une bouteille de champagne sur l’oeil droit, elle est fraiche (NDR: et joyeuse.) et m’aide à oublier cette triste réalité qui devient insupportable!
– Ecoutez mon vieux, passez donc à la maison avec votre bouteille. On va s’la coller bien dans la gorge croyez moi. Et au cas où, j’ai de la réserve.
– Oh docteur comme il me manque!
– Je sais mon p’tit, je sais.

I bought some shit, yo!

Alors évidemment j’ai (quasi) rien trouvé des conseils d’esm. Juste Dark Knight Returns que j’ai pas pris vu qu’il m’a dit de le lire en dernier, du moins après quelques autres classiques. Ce qui ne veut pas dire que je n’ai rien trouvé d’intéressant au magasin de BD.
The Filth

« The Filth is the best thing Morrison has ever written. Better than the Invisibles. […] Like Watchmen before it, it seduces the reader with sheer virtuosity. »
Ayant lu et adoré the Invisibles (ainsi que Watchmen, ofc), je ne pouvais pas faire autrement que d’acheter ce comic.
« Better than the Invisibles. » Is that even fucking possible?

Robot vol.3.

J’étais resté au 2, je pensais qu’ils avaient laissé tombé la série. Quelle heureuse surprise, donc, de trouver le tome 3 en magasin (sachant qu’au Japon ils en sont au moins au tome 10). ROBOT c’est un collectif de mangaka qui s’essayent à la couleur, avec des résultats plus ou moins probants (mais plutôt plus que moins, en fait).